Bibliothèque municipale de Lyon

points d'actu !

Lancer l´impression


Identités et frontières

« Faites le mur, Pas la guerre ! ! ! »

18/04/2007
Et si, à l’heure où l’on débat beaucoup d’identité nationale et d’immigration, nous faisions un petit détour instructif à travers les murs et les frontières...
Depuis que le monde existe, on a toujours édifié des murs. Le mur d’Hadrien en Angleterre et le limes le long du Rhin et du Danube devaient protéger la civilisation romaine contre les barbares. Les seigneurs féodaux préservaient leurs châteaux par des murs, les villes s’en entouraient pour garantir la sécurité de leurs citoyens. La muraille de Chine, terminée au XVe siècle, était, avec près de deux mille cinq cents kilomètres de long, la plus vaste fortification du monde. Au XVIIIe siècle, il y avait partout des murs d’octroi qui délimitaient une zone douanière et fixaient le domaine d’activité économique.
Après la chute du mur de Berlin et du Rideau de fer, on pensait qu’il ne restait que quelques vestiges, par exemple le mur séparant les deux Corées ou celui qui divise toujours la terre chypriote et qu’avec un peu de bonne volonté c’en serait bientôt fini. Mais la dureté des temps, la compétition économique et les effets des déséquilibres mondiaux sont en train de détromper ces pronostics .
Aujourd’hui plus que jamais, grande est la tentation de reconstruire des murs.


L'essentiel pour comprendre :

Murs, limites, frontières au fil de l’histoire : quelques exemples.

Les frontières de l’empire romain, par Charles Richard WHITTAKER, Belles lettres
-  "Il y a pléthore de tendances historiographiques, qui peuvent détourner les historiens de l’antiquité d’une conceptualisation générale des frontières romaines ; Dans le monde romain, les différences les plus importantes étaient entre les frontières de l’est et celles de l’ouest..."

La grande muraille de Chine, un DVD History Channel
-  La grande muraille de Chine représente un des plus puissants symboles de l’histoire chinoise. Elle fût bâtie sous les ordres de différentes générations successives d’empereurs entre 770 av. JC et 1664 après JC. Longue de plus de 6500 km, formée d’un mur allant jusqu’à 8 mètres de hauteur et 7 mètres d’épaisseur, entrecoupé de nombreuses tours de guet, la muraille entraîna la mort de milliers d’ouvriers pendant sa construction tout en empêchant l’invasion des peuples barbares.

Illust : grande muraille de, 105.7 ko, 519x600

La France de Vauban, par Robert Bornecque, Arthaud
-  Dressant sur les frontières de la France de Louis XIV une couronne de fortifications imposantes dans les sites les plus variés : mer, plaine, montagne, ce grand architecte du XVIIe siècle alliait l’art à la fonction, mettant autant de soin au décor de forteresse qu’au tracé de ses fameux "systèmes" de défense. Si l’ingénieur est célèbre, l’homme restait méconnu. Dans cet ouvrage abondamment illustré, l’auteur, spécialiste de l’architecture militaire classique, en donne ici un portrait passionnant avant d’analyser son œuvre et de commenter chacune des places fortes représentées.

Illust : vauban tour dorée (...), 238.7 ko, 421x247

Faites sauter la ligne Maginot, par Roger Bruge, Fayard
-  La ligne Maginot est une ligne de fortifications et de défense construite par la France le long de ses frontières avec l’Allemagne et l’Italie, durant l’entre-deux-guerres. Le terme ligne Maginot désigne parfois le système entier, mais souvent, il désigne uniquement les défenses contre l’Allemagne. Les défenses contre l’Italie sont également appelées Ligne Alpine Pour vivre heureux, il faut, dit - on vivre caché ou abrité. A l’abri d’un mur, d’un rempart... l’idée n’est pas neuve puisque depuis que l’homme existe, il ne songe qu’à se protéger, même de ses semblables. Or parmi les français, il en est qui se méfient de l’avenir et jettent des regards obliques en direction du Rhin. Et si l’Allemagne voulait prendre sa revanche ? De cette inquiétude est née l’idée pour certains généraux français de construire une position fortifiée sur la frontière Nord - Est.

Illust : ligne Maginot, 82 ko, 800x538

La ligne de démarcation, par Eric ALARY, Perrin
-  L’histoire de la frontière séparant la France en deux parties qui, pendant quatre ans, fut un levier très habilement actionné par Berlin. Toutes les conséquences dans la vie quotidienne des Français sont évoquées, ainsi que les répercussions au niveau de l’économie nationale.

Histoire politique du barbelé, par Olivier RAZAC, La fabrique
-  En un peu plus d’un siècle, le barbelé est devenu un symbole universel d’oppression, de tyrannie et de violence. Surgi en Amérique du Nord, comme un dispositif destiné à contenir les troupeaux et éloigner les Indiens, il a trouvé son emploi massif dans les guerres de tranchées entre 1914 et 1918, puis à nouveau dans les archipels concentrationnaires du monde entier.

Histoire de Berlin, par Cyril BUFFET, Presses universitaires de France
-  Dédoublement, enfermement, tels sont les deux caractères de cette ville, marquée par une histoire tragique, ayant connu à la fois un âge d’or culturel, une effervescence intellectuelle et un effondrement catastrophique. Depuis la chute du mur, les problèmes liés à la réunification sont dominants, mais les perspectives d’avenir sont nombreuses.

Illust : mur de berlin, 4.9 ko, 120x83

Quelques pistes de réflexion, sur la notion de frontière dans l’histoire :

Fronts et frontières, un tour du monde géopolitique, par Michel FOUCHER, Fayard
-  Que pèsent les frontières des Etats quand ceux-ci sont traversés par des fronts ethniques, confessionnels, linguistiques, militaires ? L’auteur prend de nombreux exemples dans les missions qu’il effectua, ces dernières années, à travers le monde

Frontières de France, de l’espace au territoire, XVIe- XIXe siècles, par Daniel NORDMAN, Gallimard
-  Cette enquête à entrées multiples ne cesse d’interroger la notion même de "frontière". A travers les anciens dictionnaires, pour voir ce qui la distingue des limites, des bornes, des confins, des marches. A travers des moments privilégiés qui servent d’observatoires, du traité de Münster (1648) aux innombrables conventions du XVIIIe siècle, à travers les cartes linguistiques.

La frontière du Nord, de la mer à la Meuse 843-1945, par Marc BLANCPAIN, Gallimard
-  Fruit d’une longue et tragique histoire, Cette frontière n’a été déterminée ni par le terrain, ni par les moeurs des populations, ni par leurs langues ; elle n’est que l’expression d’un équilibre européen établi au XIXe siècle au terme des conflits qui ont ensanglanté l’Europe.

Histoire de frontières : l’Autriche et l’Empire ottoman, par Jean NOUZILLE, Berg international
-  Pour protéger leurs frontières méridionales de la menace turque, les Habsbourg, au 18e siècle, établirent une zone tampon entre l’Empire austro-hongrois et l’Empire ottoman. En échange de l’usufruit des terres, les populations slaves de cette zone étaient astreintes au service militaire. Un élément de l’histoire de l’actuelle Yougoslavie..

Illust : ancienne frontière, 88.2 ko, 404x600

ancienne frontière 13e siecle nouvelle frontèire

Les villes frontières Moyen Age Epoque moderne, par Denis MENJOT, L’harmattan
-  Les relations complexes que la ville entretient avec la frontière, depuis le haut Moyen Age jusqu’à la fin de l’époque moderne, à travers l’étude des treize villes fondées ou situées sur les marges politiques, religieuses et culturelles de l’Empire byzantin, de la Péninsule ibérique et de l’Islam, et aux limites territoriales ou littorales des Etats européens en formation.

Frontière dans l’histoire des Etats-Unis, par Frederick Jackson TURNER, Presses universitaires de France
-  Qu’est-ce que la "Frontière" aux Etats-Unis, par le théoricien de la "Frontière" La conquête de l’ouest américain à la fin du XIXe siècle conduit à la naissance du terme "frontier" pour décrire et analyser ces phénomènes pionniers.Cette "frontier" de J.F. Turner qui se déplace dans le temps, crée une zone de peuplement où tout phénomène agît avec rapidité et grande ampleur.Le front pionnier peut se définir comme une forme spatiale témoignant d’un processus d’appropriation de nouveaux territoires, considérés comme un milieu vierge de toute trace de "civilisation" moderne. La négation de la légitimité ou de l’antériorité de l’occupation d’autres peuples que ceux liés à la vague pionnière constitue la seconde caractéristique des mouvements pionniers


Pour élargir le débat, en savoir plus :

La fin des frontières ?

Avec la mondialisation, peut-on encore parler de frontières ? Le concept de territoire lui-même a-t-il encore un sens ? Alors que les différents flux transnationaux se jouent des frontières et recomposent des espaces économiques, culturels, politiques ou sociaux ? Est-il encore possible d’exercer un contrôle politique sur les territoires ? Le processus accéléré qui vise à la suppression des barrières entravant la libre circulation des marchandises, des capitaux, de l’information, des hommes et des femmes( ?) vient-il effacer la notion de barrière ?

Pour se faire une idée de la situation, quelques ouvrages

Le monde contemporain : quelques grandes lignes de partage,Pascal BONIFACE, PUF
-  Propose des synthèses sur les questions internationales régulièrement abordées comme les critères de croissance ou la menace nucléaire et une mise en valeur des problématiques nouvelles. Donne des outils de compréhension d’un monde extérieur qu’il n’est plus possible d’ignorer, à l’heure de la mondialisation.

Atlas des relations internationales, Pascal BONIFACE, Hatier
-  Quels sont les formes et l’impact réel de la mondialisation ? Les Etats-Unis sont-ils une puissance hégémonique ? Où en est la construction européenne ? Quel est l’avenir de la Russie ? Quels sont les racines des conflits qui ensanglantent l’Afrique ? Quels sont les causes des conflits actuels et les risques de futurs affrontements ? Un outil précieux pour tenter de décoder les grands évènements et les tendances majeures de l’évolution du monde contemporain.

Illust : Dessous des cartes, 26.9 ko, 182x130

Dessous des cartes

Tallandier

Le dessous des cartes, Jean-Christophe VICTOR, Tallandier
-  Atlas géopolitique pour comprendre les problèmes du monde contemporain dans l’espace et le temps. Tiré de l’émission du même nom, l’ouvrage repose sur les mêmes principes : donner toute sa place à la géographie, envisager la dimension historique pour mettre le présent en perspective et croiser les disciplines : environnement, stratégie, religion, économie, etc.

Des sites :
Visions cartographiques
-  "Citant l’historien Jean-Pierre Vernant, Michel Foucher (4) dit à propos de la définition de la frontière : c’est en même temps le "dedans" et le "dehors". La carte publiée (le dedans) n’offre aux yeux des lecteurs qu’un tout petit morceau de cette démarche, cette recherche ou ces histoires (le dehors) qui préfigurent la carte. "Pour qu’il y ait véritablement un dedans, encore faut-il qu’il s’ouvre sur le dehors pour le recevoir en son sein", écrit encore Jean-Pierre Vernant. C’est ce que ce nouveau blog, "Visions cartographiques", se propose de faire : s’ouvrir sur le dehors pour enrichir le dedans, revenir sur les discussions et les débats suscités par les choix visuels et terminologiques, sur la rédaction des légendes, aborder les nouvelles orientations (la rencontre de l’art et de la cartographie), évoquer les démarches méthodologiques (de l’intention à l’esquisse, de l’esquisse à la digitalisation), explorer de nouveaux sujets, relever des défis de représentation (comment cartographier les échanges et les flux immatériels, ceux qui ne s’inscrivent ni dans l’espace ni parfois même dans le temps)."

Café géographique
-  Pourquoi le retour du thème des frontières ?] Café géographique animé par Philippe Pelletier (Professeur à l’Université Lyon 2) avec : Michel Foucher, Professeur à l’Université Lyon 2, ancien Ambassadeur de France en Lettonie, Commissaire de l’exposition "Frontières" au Muséum de Lyon, spécialiste de la géopolitique des frontières. Daniel Nordmann, professeur émérite à l’Université Lyon 3, spécialiste de l’histoire des frontières. Philippe Rekacewicz, cartographe au Monde diplomatique, cartographe de l’exposition "Frontières" au Muséum de Lyon. Un compte rendu synthétique et intéressant.

...ou leur réapparition ? Frontières, murs, enclaves...

Le constat issu de ces parcours dans les atlas et cartographies, c’est que les frontières existent toujours même si elles se transforment, si leurs formes mutent...

Avec la construction européenne, on a vu remettre en cause les frontières entres les états mais on les retrouve ... ailleurs : Pour définir ? Pour " protéger " ?

Penser les frontières de l’Europe du XIX° au XXI° siècle, sous la direction de Gilles PECOUT, Presses universitaires de France
-  Penser les frontières de l’Europe suppose que l’on s’interroge sur le rapport entre au moins trois définitions de l’Europe : l’Europe comme continent géographique, l’Europe comme construction politique cohérente et unitaire et l’Europe comme métaphore de la civilisation occidentale. Depuis le XIXe siècle, le lien unissant ces trois acceptions de l’Europe a changé. Il faut en avoir conscience si on veut recourir à la tradition historique pour éclairer les chemins de l’intégration européenne. Actes du colloque organisé les 27, 28 et 29 mars 2003 par l’Ecole normale supérieure.

Migrations en Europe :les frontières de la liberté , Revue Multitudes, N°19, Hiver 2004
-  voir le site internet de la revue Multitudes

Illust : enclave Melilla, 2.8 ko, 87x111

enclave Melilla

Amnesty international

Les lignes

Les frontières bougent, on assiste à nouveau depuis les années 90, à des bouleversements de frontières que ce soit en Europe, en Afrique, en Asie... sources de tensions et de conflits.

Cette situation mouvante est matérialisée par l’existence des lignes : ligne bleue, ligne de contrôle, ligne verte, ligne pourpre. Vous trouverez leur définition dans le Dictionnaire des enjeux internationaux, Bruno TERTRAIS, Autrement

Les Murs

Le Mur, l’une des formes les plus archaïques de délimitation du territoire... A l’heure de la mondialisation et de l’ouverture de certaines barrières, douanières et commerciales principalement, bien après la chute du mur de Berlin qui nous a semblé si symbolique d’une nouvelle ère, d’autres murs de dressent...

Des murs et des hommes, Revue Panoramiques, N°67, 2° trimestre 2004, Corlet
-  Depuis le début de l’humanité, probablement, les hommes ont cherché à se protéger par des barrières, palissades, murailles et murs en tout genre contre l’agressivité de leur prochain. La plus célèbre de ces murailles est sans doute celle de Chine, la plus récente est celle que M Sharon est en train d’édifier pour séparer Israëliens et Palestiniens... L’ambition de ce numéro imaginé par Guy Hennebelle et coréalisé avec Myriam Tsikounas a été de décrire les conditions d’érection des plus mémorables de ces remparts. Au-delà des murs "en dur", sont aussi évoqués les murs "dans les têtes", les murs "idéologiques"...

... Les murs frontières :

Peu de livres sur ces nouveaux murs, à signaler cependant :

Un mur en Palestine , René BACKMANN, Fayard
-  Au printemps 2002, le gouvernement israélien a ouvert, en Cisjordanie occupée, le chantier d’une barrière et d’un mur longs de plus de 650 kilomètres. Cet ouvrage gigantesque devrait être achevé en 2007. Pour l’Etat d’Israël, cette " barrière de sécurité " est destinée à empêcher l’entrée sur son territoire de terroristes palestiniens. Pour les Palestiniens, ce " mur de séparation ", qui annexe de fait à Israël une partie substantielle de leur futur Etat, est une .nouvelle frontière imposée par la force. Le mur de Palestine est-il un moyen de lutte contre le terrorisme ou un barrage contre la paix ? René Backmann, rédacteur en chef au Nouvel Observateur où il dirige le service étranger, couvre depuis vingt-cinq ans l’actualité politique au Proche-Orient.

Des articles sur des sites internet :

Illust : Monde diplomatique, 45.2 ko, 170x162

Monde diplomatique

Les murs de la peur, Thierry PAQUOT, octobre 2006, Monde Diplomatique
-  En ce début de siècle, on n’a jamais autant évoqué la tolérance, le dialogue interculturel, les échanges entre les peuples. Pourtant, un peu partout, se dressent de nouveaux murs : à Bagdad, en Cisjordanie, à Padoue (Italie), au Botswana, comme hier à Cuincy (France) ou à Ustí nad Labem (République tchèque), etc. Sans omettre les murs virtuels du Web dont l’accès nécessite un code pour franchir le portail... Le mur protège moins bien qu’il ne sépare, il y a toujours des brèches ou des armes plus sophistiquées pour le franchir. Pourtant cela n’empêche pas sa multiplication, comme s’il s’avérait plus indestructible symboliquement qu’il n’est vulnérable matériellement...

Escalade de murs, Sara MILLOT, avril 2007, Regards
-  En 2006, l’ombre du rideau de fer ne plane sans doute plus sur les pays de l’Est mais la chute du mur de Berlin n’a pas empêché pour autant d’autres murs de se dresser ailleurs, aux frontières des Etats. Paradoxalement, malgré le développement de technologies de surveillance élaborées, les constructions en béton ressurgissent dans certains discours politiques et marquent de nouveau le territoire : en Israël, à Ceuta et Melilla, aux Etats-Unis à la frontière mexicaine mais aussi au sein des pays, à Bagdad où le quartier Al-Dora a été coupé physiquement de la ville cet été par les Américains et transformé en ghetto, ou encore à Usti-Nad-Laben, en République tchèque, où la municipalité a voté en 1999 l’édification d’un mur pour enclaver les Rroms et les séparer du reste de la population.

Illust : mur mexique, 92.1 ko, 360x259

mur mexique

Blog NO

RFI actualités
-  Le président Bush vient de promulguer une loi permettant la construction d’un mur sur un tiers de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.RFI propose un article décrivant et analysant le projet carte à l’appui

Carnets du Rio Grande
-  un blog sur le site du Nouvel Observateur qui propose un article informatif sur le mur.

Les fables de « M.Mur », Benjamin BARTHE, mars 2007Le Monde

... et des murs privés

La tentation du mur, Jean-Marc VITTORI, janvier 2007Les Echos
-  Padoue avait déjà ses murailles du XVIe siècle, en briques roses. Depuis le mois d’août dernier, la petite ville du nord de l’Italie a aussi son mur du XXIe siècle, en acier gris. Mais il n’a pas la même fonction. Les murailles avaient été construites quand Venise dominait la région, pour protéger la cité contre les offensives de la Ligue de Cambrai réunissant la papauté, la France et le Saint Empire. Le mur long de 80 mètres, lui, a été bâti en quelques heures...

Voyage à travers les forteresses des riches Hacène BELMESSOUS , Novembre 2002Monde diplomatique
-  En août 2002, le maire de Cuincy (Nord) faisait ériger une grille entre sa commune et le quartier HLM de Douai. Les protestations le firent reculer, mais une insidieuse ségrégation spatiale lézarde le paysage urbain. Sur le modèle américain, les "résidences sécurisées" prolifèrent dans un territoire marqué par les inégalités, en proie à la psychose sécuritaire, et avec la complicité des pouvoirs publics. Toulouse, malgré le choc de l’explosion de l’usine AZF, offre un miroir saisissant de l’émergence des "villes privées".

...La double nature des frontières ?

La frontière est-elle une séparation ou un lien ?

"La frontière est d’abord un lieu de séparation, entre des Etats, entre des communautés, une démarcation entre nous et eux, et de ce fait, elle est un élément constitutif des identités et des groupes. [... ]Elle implique un questionnement permanent sur ce qui "nous" définit, et qui est l’autre, celui qui se trouve au-delà de la frontière. Notre identité sociologique étant plurielle, nous sommes donc tous entourés de multiples frontières. [...] La frontière est un lieu de confrontation, "une zone sinistre de domination et de terreur". [...] La frontière n’est pas seulement un lieu de séparation où s’affirme la différence ; elle peut-être aussi un espace d’échange et d’enrichissement, où peuvent se former des identités plurielles. C’est là qu’on fait des rencontres qu’on ne pourrait faire nulle part ailleurs car, bien au chaud au sein de son village ou au cœur de sa tribu, on a toutes les chances de ne croiser que des copies conformes à soi-même, de s’entendre parler dans la bouche des autres et de se conforter dans ses certitudes.[...] La double nature de la frontière peut donc nous pousser à être à la fois garde-frontière, respectueux de la souveraineté de l’autre, et de sa liberté et de son indépendance, et passeur qui œuvre à l’échange et au métissage des réalités humaines que la frontière sépare. "

Extraits de l’introduction de :

Sur la frontière , Michel WARSCHAWSKI, Pluriel
-  Figure marquante de la gauche radicale israélienne et militant de la paix, l’auteur décrit son parcours et ses espoirs. Durant les 35 dernières années de sa vie, il analyse les frontières de l’espace géographique dans lequel se côtoient Israéliens et Arabes, Israéliens et Palestiniens ou encore, religieux et laïcs.

Illust : Sur la frontière, 3.3 ko, 95x155

Sur la frontière

Pluriel

Pour poursuivre la réflexion,des regards croisés :

Plaidoyer pour un monde métis, Alexis NOUSS, Textuel
-  Analyse le métissage tant par des expériences vécues (la frontière, la ville, l’exil, etc.) que par sa traduction esthétique (littérature et musique) et ses représentations et interprétations (pluralisme culturel, globalisation, etc.). Défend le métissage comme possibilité d’un être-ensemble fondé sur la multi-appartenance identitaire refusant les modèles assimilateurs et communautaristes.

Frontières et limites. Géopolitique, littérature,philosophie, Centre Georges Pompidou
-  Définir, découper, tracer des frontières et des limites, c’est articuler des savoirs, des pouvoirs ; les cartes géographiques, les catégories philosophiques, les ensembles mathématiques tissent des bornes. Etre, c’est être déterminé ; pourtant cette question est bien souvent objet de querelles -violentes- ou savantes. Ici, nous avons voulu parcourir plusieurs champs, afin de faire vaciller les frontières trop barbelées.

Un site :
Exposition "Frontières" du Muséum du département du Rhône
-  Une frontière est ambivalente puisqu’elle sépare ou met en contact, favorisant à la fois la rupture et le passage... L’exposition "Frontières", centrée sur les questions géopolitiques, souhaite faire appréhender cette ambiguïté en rendant compte de la réalité du terrain. Huit mondes de frontières sont ainsi traversés ...

Des films :
Reflets du cinéma : Frontières
-  Mise en valeur de l’ édition 2007 des Reflets du cinéma (cinéma pour tous en Mayenne) : Présentation de films, d’hier et d’aujourd’hui, parmi les plus significatifs, ouvrant à une expérience diversifiée de la frontière. "Frontières, on vous déteste et vous aime à la fois, on aimerait vous voir disparaître mais on vous est reconnaissants de nous permettre de vous traverser lorsque le besoin de rupture nous conduit à nous plonger dans un bain de différences" Nombreux titres de films avec un court commentaire et une photo...dont bien entendu "les ailes du désir" de Wim Wenders...

Illust : AilesDesirAff4 Th, 7.2 ko, 178x245



Le Guichet du Savoir

Les questions posées au Guichet du Savoir sur le sujet :


Frontières, frontières visibles et invisibles Voir

Frontières de l’Afrique Voir



La BM vous propose aussi :

Géopolitique : conférence en ligne de la bibliothèqueVoir


Auteur de cet article :



Retrouvez cet article à l'adresse suivante :
http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=851