points d'actu !


Télévision et politique : une cohabitation sous influence ?
13/12/2006
Les médias font-ils l’opinion publique, comme le dénoncent régulièrement les hommes politiques ? Politisation des journalistes, biais dans le traitement de l’information télévisée : le contexte de l’actualité politique est parfois stratégiquement défini. Cette interrogation, en forme de reproche, n’est pas récente. Le débat est récurrent, mais en période électorale, le problème se pose avec plus d’insistance. Le discours politique s’adapte de plus en plus aux spécificités télévisées et à la logique du spectaculaire. Difficile, parfois de dissocier démocratie et démagogie..


 L'essentiel pour comprendre :
Illust : de gaulle, 14.7 ko, 95x146
-Un peu d’histoire (1958-1969) :  La télévision sous de Gaulle : le contrôle gouvernemental de l’information , Aude VASSALO,ed. de Boeck. Homme de pouvoir, de Gaulle fut aussi un pionnier de l’utilisation des médias télévisées. Le Gouvernement contrôle la télévision et assoit la popularité des politiciens.
-  
-  

Illust : problemes pol, 5.4 ko, 70x103
-  Télévision et politique, dossier réalisé par Arnaud MERCIER , in : Problèmes économiques et sociaux, n° 900, mai 2004. La télévision, média de masse par excellence, est devenue le premier vecteur de communication et d’information en matière politique. Constat d’interactions complexes entre hommes politiques, médias et publics. Etude de la place occupée par la politique dans les programmes télévisés (émissions de divertissements,de société, journal télévisé).

Illust : pouvoir medias, 6.3 ko, 70x109
-  La démocratie téléguidée, Jean-Marie COTTERET, éd. Michalon. Une nouvelle ère démocratique est née : la télévision se révèle l’intermédiaire privilégié entre les citoyens et les hommes politiques. La légitimation du pouvoir passe désormais de plus en plus par le canal cathodique.

Illust : telecratie, 15.7 ko, 95x157

-    La télécratie contre la démocratie, B. STIEGLER, éd.Flammarion. Analyse de la prise de pouvoir de la télévision, qui court-circuite toute communication sociale. La télécratie qui règne désormais en France ruine la démocratie et remplace l’opinion publique par les audiences. La relation politique, devenue un nouveau marché, engendre une politique pulsionnelle selon un monde télécratique et non plus démocratique.

-    Le baromètre de l’opinion peut-il mener la politique ? In : Télérama, n° 2967, semaine du 25 novembre au 1er décembre 2006. « La démocratie d’opinion » : un œil sur les sondages, un autre sur les médias. Polarisation sur la question médiatique.

-    Campagnes politiques, politiques en campagneChristian DELPORTE, in : Le Temps des médias, n° 7. Analyse la manière dont les médias couvrent les périodes électorales ainsi que le marketing des discours politiques. A paraître le 18 janvier 2007


 D'autres perspectives :

-  Les médias contribuent -ils au débat démocratique ?

-  Pouvoir politique, Etat, médias et éducation

La politique tisse sa toile :

La E-démocratie s’impose désormais dans la campagne présidentielle de 2007. Les hommes politiques ne peuvent maintenant ignorer Internet, devenu l’objet d’un véritable culte. Ouvrir le débat et la confrontation d’idées entre élus et citoyens : la politique online bouleverse même la grand messe du 20 heures ou des émissions politiques télévisées largement codifiées. De plus en plus d’électeurs s’invitent dans le débat, des vidéos peuvent circuler sur le net à l’insu des candidats.... Selon un sondage CSA : 15% des français et 24 % des internautes suivent l’actualite politique sur Internet, 1 français sur 5 envisage de surfer sur le Web pour participer aux débats politiques.

-  Netpolitique Le journal Le Monde, analyse les diverses formes de communication politique via Internet déployées cette année mais s’interroge de leur éventuelle efficacité.

-  Internet et politique dans le monde

Quelques sites « citoyens » parmi tant d’autres :
-  Agoravox
-  Aux urnes citoyens



Archives     Plan     Mentions légales