points d'actu !


Media
La presse lyonnaise dans la tourmente
7/11/2006
Après le quotidien Lyon Figaro qui a définitivement fermé ses portes en juillet dernier, au terme de 20 années de présence lyonnaise, c’est au tour de l’hebdomadaire Tribune de Lyon de connaître des problèmes de rentabilité. Au bord du dépôt de bilan depuis janvier 2006 et sous le coup d’un plan de sauvegarde depuis fin septembre, le Tribunal de Commerce de Lyon lui a récemment accordé un sursis jusqu’au 9 novembre en plaçant l’hebdomadaire en redressement judiciaire. Une situation précédemment vécue par Lyon Capitale au début de l’année 2006.


 L'essentiel pour comprendre :

Illust : Tribune de Lyon Numéro, 144.5 ko, 787x1104

Tribune de Lyon
Numéro 1

Coll. BML

Apparue dans les kiosques le 16 septembre 2005, à la même époque que les Potins d’Angèle, hebdomadaire satirique et politique de 12 pages lancé par l’ancien chroniqueur du Progrès Gérard Angel, la Tribune de Lyon propose alors "un autre regard sur la ville" et vient concurrencer Lyon Capitale avec un tirage annoncé de 10.000 exemplaires pour 48 pages vendues au prix unitaire de 1,5 euros. Après deux numéros 0, hors commerce, il rentre donc dans le cercle très fermé de la presse lyonnaise payante, dont le challenger, malgré quelques déboires, reste Le Progrès de Lyon, propriété du Groupe Dassault. Son apparition sur le marché, avec un capital de 350 000 euros et une équipe de 26 salariés à temps plein, intervient donc deux ans à peine après l’arrivée massive sur la place lyonnaise des quotidiens de la presse gratuite (Métro, 20 minutes et Lyon Plus), et quelques mois seulement après le rachat de  Lyon Capitale par Evolem, un fonds de capital investissement d’April Group (le titre était détenu depuis 1995 par le groupe du Progrès).
-  "Grandes manœuvres dans la presse lyonnaise", article par Pascal Auclair,  Lyon Figaro, 7 septembre 2005, p.8.
-  "Deux nouveaux hebdomadaires en vente prochainement dans les kiosques lyonnais", article par Sophie Landrin,  Le Monde, 9 septembre 2005, p.29.
-  "Tribune de Lyon sort ce matin", article par C.A.,  Le Progrès de Lyon, 16 septembre 2005.

La direction de Fernand Galula

Illust : Fernand Galula, 12 ko, 198x261

Fernand Galula

www.lyonpeople.com

La direction et le financement de la  Tribune de Lyon sont entre les mains de Fernand Galula, reconnu dans le milieu de la presse lyonnaise pour avoir été l’ex-directeur de la régie publicitaire du Progrès et du Dauphiné Libéré et l’ancien patron des Petites affiches lyonnaises, journal d’annonces légales qu’il a revendu en janvier 2003.
-  "Un autre regard sur la ville", éditorial au premier numéro de  La Tribune de Lyon, par Fernand Galula, directeur de la publication, 16 septembre 2005.
En quelques mots, F.Galula annonce la ligne de conduite du journal, né d’ "une rencontre entre [son] envie de donner à l’agglomération lyonnaise un journal de référence et une équipe de journalistes pour porter ce désir chaque semaine".
-  "Fernand Galula lance Tribune de Lyon", interview du patron de presse par Julie Druguet,  Nouvel Objectif Rhône-Alpes, n°16, octobre-novembre 2005.

Paysage de la presse lyonnaise

En septembre 2005, l’annonce des nouveaux venus dans les kiosques est un événement. En seulement un mois, pas moins de quatre titres paraissent coup sur coup :  Weekend à Lyon et en Rhône-Alpes, un guide de loisirs et d’actualité lancé par  Lyon Capitale,  Les Potins d’Angèle,  La Tribune de Lyon et  Trema (ces deux derniers détenus par Fernand Galula). La presse lyonnaise n’a pas connu pareille effervescence depuis le milieu des années 1980, lorsque les grands titres nationaux -  L’Humanité Rhône-Alpes,  Le Monde Rhône-Alpes,  Lyon Libération ou  Lyon Figaro, (anciennement  Journal Rhône-Alpes) - s’installèrent dans notre cité. De ces éditions locales, il ne reste plus en 2005 que le quotidien Lyon Figaro du groupe Dassault, disparu à son tour le 1er juillet 2006 non sans avoir offert à la Ville de Lyon, pour sa Bibliothèque, l’intégralité de ses archives photographiques, soit un ensemble estimé à 600 000 clichés couvrant près de 20 années d’actualités lyonnaises.
-  "Une semaine chargée en hebdos", article par Frédéric Crouzet,  20 minutes, 16 septembre 2005.

Doc : Fonds Lyon Figaro (...), 30.2 ko, 150x104

Fonds Lyon Figaro
à la Bibliothèque de Lyon

BML-D.Nicole

(JPEG, 30.2 ko)

Première crise à La Tribune de Lyon

Les journalistes de l’hebdomadaire se sont mis en grève en janvier 2006 pour protester contre "la censure" selon eux exercée par la direction au sujet d’un article concernant le financement du Parti Socialiste du Rhône par la mairie de Saint-Fons. Cette crise aboutit au licenciement de 7 journalistes.
-  "La Tribune de Lyon en grève contre la censure", article en ligne sur le site du Nouvel observateur, 5 janvier 2006.
-  "Remous à la Tribune de Lyon", article par Caroline Auclair,  Le Progrès de Lyon, 6 janvier 2006, p.8.
-  "Tribune de Lyon sous tension", article par Françoise Sigot,  Lyon Figaro, 6 janvier 2006.
-  "La crise majeure de la presse lyonnaise menace le pluralisme local de l’information", article par Sophie Landrin,  Le Monde, 14 janvier 2006, p.15.
-  "Tribune de Lyon sous pression", article par Guillaume Lamy,  Lyon Capitale, 17 janvier 2006, p.13.

Parallèlement,  Lyon Capitale connait lui aussi une période de turbulences. Ayant arrêté sa  publication mensuelle, le titre est placé en redressement judiciaire le 10 janvier 2006 à la suite d’une crise entre les salariés et l’actionnaire Evolem. Le journal est finalement sauvé et confié à Xavier Elie, ancien PDG du Progrès de 1989 à 2000.
-  "L’hebdo Lyon Capitale poursuit son aventure", par Frédéric Pouzet,  20 minutes, 10 mars 2006.
-  "Soulagement à Lyon Capitale", article par Sophie Landrin,  Le Progrès de Lyon, 11 mars 2006, p.16.
-  "Lyon Capitale paralysé par la crise", par Lionel Favrot,  Lyon Mag, 1er janvier 2006, p.98-100.
-  "Lyon Capitale en cessation de paiement", article par Pascal Auclair,  Lyon Capitale, 5 janvier 2006, p.6.
-  "Lyon Capitale repris par Xavier Elie",  Nouvel Objectif Rhône-Alpes, 1er mai 2006, p.104.
-  "Lyon Capitale a été repris par Xavier Elie",  Intermédia, 3 décembre 2006, p.5.

Une procédure de sauvegarde

Produit cher et peu rentable, même avec une large diffusion, la Tribune de Lyon connaît une procédure de sauvegarde auprès du Tribunal de Commerce fin septembre 2006, ceci bien que le titre ne soit pas en cessation de paiement. A la recherche d’investisseurs, les salariés du journal sont finalement les seuls repreneurs, même si Philippe Brunet-Lecomte, fondateur du magazine Lyon Mag, a un temps envisagé de transformer le titre en bimensuel culturel. Réponse le 9 novembre...
-  "L’hebdomadaire Tribune de Lyon en procédure de sauvegarde",  Le Progrès de Lyon, 29 septembre 2006, p.6.
-  "Tribune. Le bilan de Galula", interview par Lionel Favrot,  Lyon Mag, n°162, octobre 2006, p.98-99.
-  "Tribune de Lyon en état critique", article par Frédéric Crouzet,  20 minutes, 26 octobre 2006.
-  "Les journalistes mobilisés pour sauver la Tribune de Lyon", article par Camille Auclair,  Le Progrès de Lyon, 26 octobre 2006, p.6.


 D'autres perspectives :

Instruments de recherches sur la presse Rhône-Alpes

La Bibliothèque de Lyon conserve de nombreux titres de presse, anciens ou modernes et tous support confondus (périodiques, grands et petits formats, revues, bulletins, etc). Pour s’y retrouver dans cette masse de documents, il existe plusieurs instruments de recherches :
-    Histoire des journaux de Lyon depuis leur origine jusqu’à nos jours, par A.VINGTRINIER, Lyon, 1852.
Ouvrage essentiel sur la presse régionale pour qui veut connaître l’histoire de nos journaux. Livre par Aimé Vingtrinier en un seul volume couvrant la période de 1677 à 1814. Le second ne verra jamais le jour !...
-    Bibliographie de la presse française politique et d’information générale 1865-1944, département du Rhône, Paris, Bibliothèque nationale, 1966.
Existe également pour les départements de la  Savoie et de l’  Ain.
-    Presse lyonnaise et du départements du Rhône, catalogue des périodiques conservé à la BML, 1998, 204 p. [ouvrage à demander en salle].
-  Catalogue des périodiques régionaux en libre accès à la Documentation Régionale [ouvrage à demander en salle].

Histoire de la presse lyonnaise : rapide sélection

Certains grands quotidiens ont fait l’objet d’études approndies. Parmi celles-ci :
-    Le Progrès : un grand quotidien dans la guerre (Juin 1940-novembre 1942), par Yves CAU, Lyon, Ed. du CNRS, Presses universitaires de Lyon, 1979.
-    Le Nouvelliste de Lyon et la défense religieuse : 1879-1889, par Louis de VAUCELLES, Paris, les Belles lettres, 1971.
-    La presse lyonnaise de trahison, Lyon, Impr. réunies, 1946, 22 p.
Concerne essentiellement les problèmes rencontrés par le Lyon-Répubicain et le Nouvelliste à la Libération.
-  De nombreuses études sont enfin dispersées dans les revues spécialisées. Citons entre autres une série d’articles sur les salles de rédaction du Lyon-Républicain, du Progrès de Lyon, du Nouvelliste et du Salut Public dans la Vie francaise (1894, cote 126734) ; de nombreuses études dans les  Cahiers d’histoire (voir les tables de cette revue), ainsi que dans  Gryphe, revue de la Bibliothèque de Lyon (notamment sur les  Petites affiches lyonnaises dans les n°10 et 13, sur l’  Echo de la fabrique dans le n° 13, sur les journaux de la Libération dans le n°11, sur  L’Arbalète dans le n°12, sur les  Archives d’Anthropologie criminelle dans le n°8).

Ressources en ligne et projets numériques

Depuis 1972, la Bibliothèque et la Documentation Lyon et Rhône-Alpes sont engagées dans divers projets numériques concernant la presse qui devraient voir le jour à cours ou moyen terme. La page intitulé "Quelques repères pour trouver un article..." sur le portail de la Documentation régionale, sur le site de la Bibliothèque, fournit un rapide aperçu des ressources dans ce domaine (Base d’articles Rhône-Alpes, Dossiers de Presse, accès à  Europresse, etc). Ajoutons-y également plusieurs journaux anciens en cours de numérisation intégrale : le  Salut public (1848-1944), le Progrès illustré (1890-1905, cote 5752), la  Revue du lyonnais (1835-1924) ou bien encore la publication en ligne, en mode texte et en mode images, de L’Echo de la Fabrique en collaboration avec l’Ecole Normale Supérieure (ENS).

Deux expositions à la Bibliothèque

Une exposition, Moments de presse : le journalisme en action (jusqu’au 10 novembre 2006), est organisée à la Médiatèque de Vaise. Le commisaire de l’exposition n’est autre que Bertrand Labasse, journaliste et directeur scientifique du Pôle international pour la recherche de presse (PIRP) qui devrait voir le jour au confluent. Ce centre de recherches aura pour but de "promouvoir le progrès des techniques et des méthodes dans le domaine de l’information et de la presse".

La presse régionale du XIXe siècle sera enfin à l’honneur à la Bibliothèque à l’occassion d’une grande exposition repartie entre diverses institutions culturelles lyonnaises.
Un numéro spécial de Gryphe devrait l’accompagner ainsi qu’un catalogue d’exposition.
Nous vous donnons rendez-vous en mars 2007...



Archives     Plan     Mentions légales