points d'actu !

Identité Basque*, Recherche sur l’identité Basque Voir

ETA, signification du sigle Voir



ETA-IRA : l’apaisement ?
10/04/2006

La déclaration d’un "cessez-le-feu" permanent au pays basque le 22 mars 2006 et la reprise des négociations en Irlande du Nord le 6 avril, alors que les divisions n’ont jamais été aussi profondes entre catholiques et protestants, réaffirment les volontés d’apaisement et le retour du dialogue pour sortir du terrorisme. Néanmoins la presse espagnole et anglaise demeurent prudentes. En 1998, l’ETA décrétait déjà une trêve illimitée suscitant de nombreux espoirs, brisés dès l’année suivante par la reprise d’attentats meurtriers. Toujours en 1998, l’IRA tuait 29 personnes dans l’attentat d’Omagh en août, malgré l’accord de paix de Belfast du 10 avril - prévoyant le rétablissement d’une assemblée et d’un gouvernement autonome- obligeant ainsi Londres à suspendre l’autonomie nord irlandaise. Ces événements sont l’occasion de faire le point sur les mouvements nationalistes en Europe, ceux de l’ETA et de l’IRA en particulier, et sur les « logiques du terrorisme ».


 L'essentiel pour comprendre :

Deux régions européennes, le Pays basque et l’Irlande du Nord sont marquées par la violence de groupes clandestins, l’ETA - Euskadi Ta Askatasuna, bras armé de Batasuna - et l’IRA - Irish Republican Army - bras armé du Sinn Féin, parti nationaliste et républicain.

Illust : ETA une histoire, 4 ko, 95x149

ETA une histoire

(Ed. Denoël)

 ETA, une histoire, de Antonio ELORZA, José Maria GARMENDIA, Gurutz JAUREGUI..., Denoël
-  Histoire du mouvement basque en Espagne et en France depuis ses origines, à la fin du XIXe siècle, jusqu’à nos jours.

 Le nationalisme basque, de José Luis de la GRANJA, Ellipses
-  Synthèse interprétative de l’histoire du mouvement nationaliste basque depuis ses origines jusqu’à nos jours. Il est centré sur la trajectoire politique et sur l’évolution idéologique de celui-ci, mais il tient compte aussi de son aspect syndical et de son expression culturelle.

Illust : IRA, 3.9 ko, 95x140

IRA

(Pr.Univ.de Caen)

 IRA : les républicains irlandais, d’Agnès MAILLOT, Presses universitaires de Caen
-  A. Maillot explore les origines d’un conflit complexe et souvent mal compris, entre les républicains irlandais, d’une part, et les Anglais et leurs alliés, de l’autre. Elle examine également le processus de paix qui a transformé le paysage politique nord irlandais et les perspectives d’avenir pour la province, ainsi que l’abandon progressif de la violence politique de la part de l’IRA et son acceptation de la ligne politique du Sinn Fein qui a abouti à l’Accord du Vendredi saint en 1998 puis à sa suspension au début de l’an 2000...

 La question d’Irlande, de Jean GUIFFAN, Complexe
-  Née aux XVIe et XVIIe siècles, la question d’Irlande, qui secoua tant l’histoire des îles Britanniques au début du XXe siècle, semblait avoir trouvé une solution de compromis en 1921, au prix de la partition de l’île. Mais les troubles demeurent au Nord...

Dans la presse :

Le numéro 804 du 30 mars de l’hebdomadaire Courrier international propose un dossier sur les négociations en cours en Espagne et en Irlande du Nord.
(Articles de El Mundo, El Pais, El diario Vasco, ABC, The New Statesman, The Irish Times, ainsi que des chronologies et des cartes).

"D’où viennent les nationalistes basques ?", Interview d’Antonio Elorza, professeur de sciences politiques à l’Université de Madrid numéro 31 (juin 2006) des  Collections de l’Histoire .


 D'autres perspectives :

L’ETA et L’IRA sont aussi des produits d’une longue évolution historique de développement des nations en Europe. "Le nationalisme n’est pas le réveil des nations et leur prise de conscience d’elles-mêmes : il invente des nations là où elles n’existent pas ." Gellner

Des livres :

 L’imaginaire national : réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, de Benedict ANDERSON, La découverte
-  Qu’est-ce qu’une nation, et qu’est-ce que le sentiment national qui fait que des individus s’identifient corps et âme à d’autres individus qu’ils ne connaissent pas et ne connaîtront jamais ? Dans ce classique de l’historiographie anglo-saxonne, Benedict Anderson montre que l’adhésion à l’idée de souveraineté nationale n’a rien de naturel.

 L’Europe, des nationalismes aux nations : Italie, Espagne, Irlande, par André GUILLAUME, Jean-Claude LESCURE, et Stéphane MICHONNEAU, SEDES
-  Ce livre présente l’histoire du sentiment national en Europe entre 1850 et la fin de la Grande Guerre. Les grandes insurrections sont l’exception, comme dans la Pologne russe en 1863. Partout Nation et Etat demeurent séparés, à la différence de la France. [...] Deux problèmes nationaux restent insolubles en 1918 : en Irlande, le gouvernement britannique choisit la répression politique et sociale ; en Espagne, l’absence même du concept de l’état moderne empêche toute modernisation structurelle.

Illust : Peinture murale Belfas, 45.6 ko, 504x378

Peinture murale Belfast

(GNU Free Documentation License)

L’ETA et L’IRA ont été amenées à utiliser le terrorisme comme forme de combat politique. Mais le terrorisme ne commence pas avec ces mouvements et ne se résume pas à leur seule existence. C’est un phénomène complexe qui a évolué au cours du temps.

L’ouvrage  Renoncer à la terreur, de Maurice GOLDRING, Ed. du Rocher, nous plonge dans les itinéraires des révolutionnaires armés de l’IRA irlandaise et de l’ETA basque, étudie les modalités concrètes de leur engagement, analyse leurs convictions ou leurs renoncements, scrute les modes d’action et de légitimation.

Illust : Peinture murale, 42.6 ko, 360x480

Peinture murale

Pays Basque

 Histoire du terrorisme, de Dominique VENNER, Pygmalion
-  A travers une série d’exemples types, Dominique Venner retrace ici la plus dramatique et la moins connue des histoires. Avec lui, on voit comment naissent les révoltes, d’où viennent les acteurs, comment ils justifient la terreur, quelles complicités leur profitent, quelles angoisses les habitent.

 Histoire du terrorisme : de l’Antiquité à Al Qaida, sous la direction de Gérard CHALIAND et Arnaud BLIN, Bayard
-  Entre la violence des images, la répétition des menaces et la confusion des ripostes, peu de place est laissée à la réflexion et à l’analyse. Il est pourtant urgent de chercher à comprendre le phénomène terroriste. Avec le concours de quelques-uns des meilleurs spécialistes internationaux, Gérard Chaliand et Arnaud Blin retracent ici l’histoire du terrorisme, depuis l’Antiquité jusqu’à ses formes actuelles, et nous font découvrir combien la perception du terrorisme a évolué au cours du temps.



Archives     Plan     Mentions légales