points d'actu !


Musiques du monde : un tour des labels
12/10/2012
La production discographique dans le domaine des musiques du monde est ces dernières années très souvent dominée par les œuvres de grands artistes internationaux, ou des productions commerciales. Mais derrière cette façade, il existe des producteurs, des personnes engagées qui offrent une production de qualité, et nous permettent de véritables découvertes. Les musiques, expressions traditionnelles des peuples sont bien vivantes et continuent d’évoluer. Les labels et collections de disques de musiques traditionnelles sont nombreux. Chacun est le fruit d’un projet éditorial, et d’un savoir faire. De la prise de son au design des pochettes.


Illust : 35.3 ko, 428x260


Cette année le label Real World , créé par Peter Gabriel, exhume de son catalogue dix albums emblématiques, et les réédite dans la collection RealWorld Gold. Dix albums comme un condensé des premières années de l’histoire de ce label anglais qui cumule 23 ans d’exploration musicale, alors que le festival international WOMAD - World of Music, Arts and Dance (co fondé par Peter Gabriel en 1982), fête lui ses 30 ans d’existence.
Real World, l’inventeur de la "world music" titre ainsi Eglantine Chabasseur sur le site de mondomix, le 08.07.2012.
Fondé en 1989 Real World « veut donner à entendre à l’occident le reste du monde. A deux heures de route de Londres, au fin fond du Wiltshire, dans ses Real Word Studios, Peter Gabriel a initié des rencontres improbables et donné l’opportunité à des artistes d’Asie, d’Afrique ou d’Europe de se produire sur les plus grandes scènes internationales - en commençant par celle du WoMAd . « Le label a accompagné cette période où la « world music » s’inventait à grands coups de synthés, d’arrangements rock, pop, électro et osait toutes les fusions. Le public européen découvrait avec appétit les musiques traditionnelles ou urbaines d’Afrique, d’Amérique Latine ou d’Asie, et Real World, en bon passeur musical, lui donnait les clefs pour s’y intéresser en misant sur le « crossover ... » Aujourd’hui, Real World prône toujours l’ouverture et le respect entre les cultures.

Illust : 98.6 ko, 400x400



Quelques titres à découvrir ou redécouvrir :
-  Coming home / Yungchen Lhamo
-  Eagle / Mamer, chant, guitare
-  Laru beya / Aurelio, chant et guitare.

-  et tout récemment la compilation : 30 Real World at womad

Peter Gabriel est et fût un acteur de médiatisation d’une certaine musique du monde. Une façon de travailler, en studio occidentalisée. D’autres démarches coexistent.


Les « musiques du monde » ...
Aujourd’hui sous cette appellation que trouvons nous ?

Les musiques ethniques, les musiques savantes et religieuses, le folklore, les musiques populaires et urbaines, des musiques en lien avec une tradition. Des musiques de tradition, pratiquées par les peuples de la terre liées à leur vie quotidienne (rituelles), des expressions anciennes qui sont en évolution. Les musiciens de ces peuples revendiquent leur identité..

Les musiques vécues et enregistrées lors de rencontres ; des fusions, des échanges souvent riches, lors de concerts, festivals, ou en studio, induisant aussi parfois des modifications sonores qui transforment les identités musicales.

La musique faite par les musiciens du monde, dans un contexte très occidentalisé, souvent trop, et à trop vouloir occidentaliser la richesse de chacun semble se dissoudre, être gommée.

Et « Ce que devient cette musique aux mains des producteurs occidentaux ».

Quels sont les collections et labels discographiques qui nous offrent aujourd’hui des enregistrements témoins d’une musique vivante et reliée à une tradition ?

Petit panorama des grandes collections, labels et acteurs de découvertes aux concepts, esthétiques, engagements, et propos différents. Des enregistrements sur le terrain ou en studio, des captations de concerts magiques lors de festivals, et aussi quelques collections qui n’ont pas la prétention du tout de s’inscrire dans le créneau traditionnel, mais seulement d’offrir de la bonne musique, en compilation, reflétant la multitude des expressions musicales.

Illust : 32.6 ko, 322x400


  • Des labels et des collections ont marqué l’édition en LP comme Le CHANT DU MONDE, UNESCO, SMITHSONIAN FOLKWAYS.

UNESCO
La Collection UNESCO de musique traditionnelle du monde était une collection de LP, des années 60 créée en collaboration par l’ethnomusicologue Alain Daniélou (1907-1994) et the International Music Council (crée par l’UNESCO in 1949). De nombreux enregistrements ont été réédités en CD jusqu’en 2003-2005 par Auvidis, devenu Naïve.
A écouter : Anthology of indian classical music

LE CHANT DU MONDE, COLLECTION CNRS, MUSÉE DE L’HOMME
Dans les années 70 un partenariat est décidé entre le Musée de l’Homme, le CNRS et Le Chant du Monde. Les enregistrements sont effectués sur le terrain, lors des missions de chercheurs impliqués, comme Hugo Zemp, longtemps directeur de la collection, Bernard Lortat-Jacob, Mireille Helffer, ou Jean During. Des musiques de tradition orale, rites, cérémonies.... Les livrets bilingues (français-anglais) très très fournis.
Quelques disques de la collection à découvrir :

Illust : les voix du monde, 51.7 ko, 343x353

les voix du monde



-  Les danses du monde

-  Les voix du monde anthologie des expressions vocales

-  et aussi : Polyphonies des Îles Salomon





SMITHSONIAN FOLKWAYS
Une collection dominante du temps des LP, créée en 1947 grâce à Moses Asch, avec des pochettes cartonnées. Toutes les traditions américaines étaient représentée : old time, folk song, bluegrass,et de grands noms de la chanson folk des USA, mais aussi des musiques d’Afrique, d’Europe, le sud du continent américain, l’Asie, l’Australie... . Le catalogue de Folkways fut racheté par la Smithsonian Institution de Washington et devint Smithsonian Folkways, le directeur est Anthony Seeger.

Illust : 51 ko, 270x270


Le catalogue s’accroît de productions nouvelles.

A signaler dans des enregistrements récents :

-  Spiritual music of Azerbaijan/ Alim Qasimov ; Fargana Qasimov

-  Bardic divas : women’s voices in Central Asia

  • D’autres labels sont attachés aux enregistrements d’archive comme FREMEAUX & ASSOCIES, AIMP ARCHIVES INTERNATIONALES DE MUSIQUE POPULAIRE.

FREMEAUX & ASSOCIES
L’Editeur de référence du patrimoine musical et de la librairie sonore, qui fait un travail de mémoire et de conservation. Un catalogue de plus de 7000 disques, très diversifié. Les enregistrements de musiques du monde sont une infime partie du catalogue mais importants. Des disques accompagnés de livrets très instructifs. « Nous souhaitions apporter une touche à la fois encyclopédique et scientifique à des genres musicaux, parlés ou artistiques, à qui on ne donnait pas les mêmes clés que pour la musique classique ou le jazz », explique son créateur Patrick Frémeaux.

Quelques disques de la collection à découvrir :

-  Rétrospective officielle des musiques cubaines 1981-1997

-  Music of India Deben Bhattacharya Collection

-  Music and dance : Râgâs du soir / Raghunath Manet, veena

Illust : 17.3 ko, 285x243


-  Viêt-Nam : Hanoi et Hué : musiques et chants populaires de Hanoï / Enregistré Par Francois Jouffa






AIMP ARCHIVES INTERNATIONALES DE MUSIQUE POPULAIRE
Laurent Aubert fut le directeur des Ateliers d’ethnomusicologie (ADEM) de Genève. De 1984 à 2011, il a été conservateur au Musée d’ethnographie de Genève (MEG). Il fut responsable des collections d’instruments de musique et des Archives internationales de musique populaire (AIMP), fondées en 1944 par Constantin Brăiloiu, et il a édité plus d’une centaine de CDs, ce qui forme aujourd’hui une des plus prestigieuses collections dans le domaine des musiques du monde, publiée conjointement par le Musée d’ethnographie de Genève et l’éditeur VDE-Gallo. Essentiellement consacrée à des enregistrements de terrain d’ethnomusicologues .
A signaler aussi une petite collection : Ethnomad publiée par les ADEM (Ateliers d’ethnomusicologie) de Genève en collaboration avec les disques Arion et dédiée aux musiques migrantes.
Et la revue des ADEM « Cahiers d’ethnomusicologie
Quelques disques de la collection à découvrir :

-  Pérou : musique des Awajun et des Wampis : Amazonie, vallée du Cenepa
-  Birmanie : musique du théâtre classique

  • OCORA Radio France et INEDIT sont aujourd’hui des références.

Illust : 6.5 ko, 140x138






OCORA RADIO FRANCE

Le label de Radio France, créé par Pierre Schaeffer en 1954.. « L’idée de départ était de sauvegarder la mémoire des villages africains, sous prétexte que leurs musiques étaient mises en danger par la diffusion de la radio. Démarrage africain qui s’ouvrira très vite sur les autres continents et leurs musiques traditionnelles ». . Charles Duvelle a marqué la collection de son empreinte ; il créa aussi la collection « Prophet » chez Philips. A lire son livre Aux sources des musiques du monde Musiques de tradition orale.
Dans les années 70, la pochette entièrement noire avec photo ou dessin central est crée. Un collectif d’ethnomusicologues est aujourd’hui à la tête du label. Plus de deux cents CD, et des livrets toujours très documentés. Ce label est incontournable. Sont proposées des rééditions d’anciens LP sur CD, des nouveautés, des disques de collectages, des disques enregistrés en studio ou en concert, quelques collections : François Picard et la collection chinoise, Jean During et ses enregistrements en Iran, ou au Kurdistan. et des musiques fonctionnelles de communautés villageoises, notamment grâce à une collaboration avec le réseau des radios européennes.

Illust : 50.8 ko, 444x444


Quelques disques à découvrir :
-  Le fameux enregistrement : Anthologie de la musique des Pygmées Aka

-  Baloutchistan Musiques d’extase et de guérison

Et dans le nouveau format toujours avec un livret très riche.

-  France-Mayotte Debaa chant des femmes soufies,

-  Grèce musique d’Asie Mineure et de Constantinople,

-  et la collaboration avec le musée du quai Branly pour :
Bénin musique Yoruba

INEDIT / MAISON DES CULTURES DU MONDE
La collection de disques Inédit « une fenêtre sur le monde des musiques traditionnelles, s’attache depuis 1985 à promouvoir avec passion des traditions musicales menacées ou méconnues et des artistes soucieux de défendre leur culture. » Elle permet aussi de garder des traces des musiques proposées lors de concerts de la Maison des Cultures du Monde. Les notices qui accompagnent chaque CD sont rédigées en français et en anglais par des ethnomusicologues ou des anthropologues et comprennent également les traductions des textes chantés et des photographies. Pierre Bois, ethnomusicologue s’occupe de la collection aujourd’hui.
L’Asie est fortement représentée, Indonésie, Cambodge, Vietnam, Taiwan et les polyphonies aborigènes, l’opéra chinois, les voix de Mongolie et de Sibérie arctique, et aussi le Liban, la Turquie)... mais aussi L’Europe et l’Afrique.
Des collections thématiques ont fait date comme l’intégrale des nûba arabo-andalouses du Maroc, dont les enregistrements ont été réalisés entre 1989 et 1991 lors de missions effectuées par la maison des cultures du monde, l’anthologie du mugam d’Azerbaïdjan, le malouf tunisien.

A signaler le Festival de l’imaginaire, qui a lieu chaque année, avec une riche proposition de concerts. Et la collection plus récente Terrains

Illust : 24.1 ko, 305x300


Quelques disques à découvrir :

-  Indonésie Java centre gamelan de solo

-  Laos : Molams et mokhènes : chant et orgue à bouche

-  Taqâsîm : luth arabe / Omar Bashir, oud



  • Certains labels permettent des découvertes dans un très large spectre comme : BUDA MUSIQUE, NETWORK MEDIEN ,ou encore ARC Music.

BUDA MUSIQUE
La collection « Musique du monde, Music from the world » de Buda est une collection toujours en mouvement, proposant des musiques du monde entier, des démarches très différentes, d’artistes connus ou d’anonymes, de collectages et d’enregistrements de studio. Elle a l’immense qualité de proposer un vaste choix et d’ainsi satisfaire un large public dans de belles découvertes. Les livrets là aussi sont bien détaillés. « Gilles Fruchaux a créé une dynamique qui lui ressemble, basée sur l’envie de découvrir, de s’amuser autant que d’apprendre, de se faire plaisir autant que de surprendre » (E Bours)


A signaler : La remarquable collection des Ethiopiques.
Francis Falceto et le label Buda Musique décident en 1996 d’acquérir et de rééditer les enregistrements des majors éthiopiennes Une interview de F Falceto


Quelques disques de la collection à découvrir :
-  Namibie. Bushmen et Himba
-  Sibérie : Evenk, chants rituels des nomades de la taïga
-  les quatre double CD consacrés à Bali (présentés par Catherine Basset), les minorités vietnamiennes, les hautbois du nord-est chinois .



NETWORK MEDIEN
Etabli à Francfort, ce label propose plusieurs collections : La collection WorldNetwork Vol. 1 à 49 vit le jour en une étroite coopération avec la WDR (Radio de Cologne) et fut complétée par des enregistrements réalisés entre autres au Brésil, Cuba, Sénégal et Australie. La collection "Special Edition" présente des enregistrements de Network de grands moments des festivals et des concerts. Et les fameux coffrets longbox, des mines de découvertes dans des cultures musicales très différentes. _

Illust : 34.2 ko, 267x476


Quelques disques à découvrir :

-  Desert Blues. 03 : entre dunes et savanes

-  Golden Afrique

-  Emociones : 25 years Network un voyage de rêve sans précédent au fond du coeur de notre planète

A signaler récemment la publication de l’album : "From the Kasbah/Tunis to Tahir Square/Cairo - Our Dreams are our Weapons"présentant les musiques des révolutions (inachevées) en Tunisie et en Egypte

  • D’autres labels dont le catalogue est lié à une approche spécifique, comme

Illust : 16.8 ko, 358x321


L’IMA
le label de l’INSTITUT DU MONDE ARABE qui propose des enregistrements de musiques orientales.

Illust : 69 ko, 200x183


ACCORDS CROISES
« Le label Accords Croisés axe principalement son travail sur la recherche et la promotion de grandes voix, les “Vox Populi”, ou porte-parole d’une culture, d’une esthétique et d’un courant » Egalement des rencontres, des Créations résultant d’un long travail de collaboration entre des créateurs venus d’horizons variés autour du projet d’un artiste. Les créations scéniques sont le prolongement ou le prélude d’une création discographique.

-  Album récent à découvrir : Princesses du chant arabe : Oum Kalsoum, Fairouz et Asmahan

CINQ PLANETES
Un concept des plus original avec des enregistrements uniquement dévolus à des solistes, des enregistrements d’artistes reconnus comme des maîtres par leur communauté. Privilégiant un enregistrement en direct pour la sensation d’être en face du musicien. Directeur Philippe Krümm :

-  A signaler l’album : Cinq planètes : solistes : 10 ans

SUBLIME FREQUENCIES
Label américain de Seattle fondé en 2003 par Alan Bishop, Hisham Mayet et Richard Bishop, qui produit des disques de musiques du monde de nombreux pays : Bali, Birmanie, Cambodge, Inde, Java, Laos, Mali, Maroc, Népal, Sumatra, Syrie, Thaïlande. Son angle d’approche se révèle tout à fait dynamisant : des enregistrements mêlés d’ambiances, d’émissions de radio ... riche et inattendu.

Illust : 75.1 ko, 340x340



COLOPHON
Le label belge d’ne association qui propose une Collection de musiques populaires du monde. Il a l’ambition de « contribuer par la culture au rapprochement et à la compréhension des populations défavorisées en sauvegardant des patrimoines immatériels « Cette collection a pour objectif de révéler au public une parcelle méconnue de l’étonnante richesse culturelle de certaines populations. »

  • PUTUMAYO et WORLD MUSIC NETWORK se sont, eux, placés sur le créneau des compilations.

PUTUMAYO
Label créé en 1993 par Michael Kraus et Dan Storper, basé à New York. Présent dans plusieurs pays, il édite majoritairement des compilations musicales sur l’Afrique, l’Amérique centrale et l’Europe. La sélection est faite par un ethnomusicologue et musicien, Jacob Edgar, dans le respect des expressions artistiques locales.La jaquette, très réconnaissable, est illustrée par l’artiste Nicola Heindl.


WORLD MUSIC NETWORK
4 Labels Riverboat Records, Rough Guides, Introducing and Think Global. Fondée en 1994, the Rough Guide series est produite en association avec Rough Guide books.Une façon de voyager.

Et pour momentanément terminer :Playing for change "The Playing For Change Foundation is dedicated to connecting the world through music by providing resources to musicians and their communities around the world". Voir le coup de coeur "Playing for change : songs around the world"

Illust : 35.3 ko, 428x260





    Type de document : JPEG - Taille : 37.4 ko

Télécharger


Archives     Plan     Mentions légales