points d'actu !

voir : Gaudi et Ferdinand Cheval



Le Palais idéal du facteur Cheval a tout juste 100 ans
13/09/2012
C’est en 1912, après 33 années de travail acharné, que Ferdinand Cheval achève son palais. Facteur rural, il a néanmoins réussi, avec une incroyable persévérance, à ne pas sacrifier sa passion pour cette construction. On peut dire qu’il a réellement réalisé son rêve. Chaque année, ce sont 130 mille visiteurs de tous pays qui viennent découvrir cette oeuvre si singulière.


Doc : Le Palais, 305.7 ko, 150x112

Le Palais

(JPEG, 305.7 ko)

Le palais en quelques mots

C’est après avoir heurté une pierre d’achoppement qu’il juge « de forme si bizarre que je l’ai mise dans ma poche pour l’admirer à mon aise » que nait, peu à peu, ce projet fabuleux de constituer une véritable œuvre. Pendant sa tournée quotidienne, Ferdinand Cheval (1836-1924) choisit les pierres qu’il assemblera ensuite le soir, éclairé par une simple lampe à pétrole. Réalisé entre 1879 et 1912, une épopée de 33 ans au cours de laquelle il édifie chaque élément du monument. Parmi eux : une mosquée, un temple hindou, un chalet suisse, la Maison Carrée d’Alger, un château du Moyen Âge. 3 géants représentant César, Vercingétorix et Archimède semblent assurer la protection de l’édifice. Grottes, galeries, escaliers, colonnes et terrasse sont également aménagés, divers animaux sont sculptés dans la pierre. Au cours de leur parcours, les visiteurs découvrent un lieu qui est aussi étonnamment jalonné de textes, de maximes gravés dans la pierre. A partir de 1914 Ferdinand Cheval consacre 8 années supplémentaires à la réalisation de son tombeau.

Doc : Plafond orné de coquil, 369.8 ko, 150x112

Plafond orné de coquillages

(JPEG, 369.8 ko)

Doc : A l’intérieur, 239.7 ko, 150x112

A l’intérieur de la grotte

(JPEG, 239.7 ko)

Le site est déjà ouvert au public du vivant du facteur, c’est à partir de 1929 qu’émergent les premières publications sur ce palais "où les fées de l’orient viennent fraterniser avec l’occident". Le groupe des surréalistes le visite, il est considéré par André Breton et Max Ernst comme un précurseur de l’architecture surréaliste. En 1936, les photos de Denise Bellon du Palais Idéal sont exposées à New-York au Musée d’Art Moderne pour l’exposition « Fantastic Art, Dada surrealism ». En 1937, Pablo Picasso réalise 12 dessins sur « Le Facteur Cheval ». Peu à peu, le génie du facteur jouit d’une véritable reconnaissance. Le palais est classé aux monuments historiques par Malraux en 1969. Si certains visiteurs songent aux temples d’Angkor, d’autres l’associent aux oeuvres de Gaudi. Aujourd’hui, plus généralement, il bénéficie aussi de l’engouement pour l’art brut et outsider, tout en restant inclassable.

Doc : Le temple égyptien, 294.1 ko, 112x150

Le temple égyptien

(JPEG, 294.1 ko)

Doc : Les 3 géants, 361.8 ko, 112x150

Les 3 géants

(JPEG, 361.8 ko)

Voir : le site du Palais idéal du facteur Cheval

A lire : notre précédent point d’actu intitulé La nouvelle tournée du facteur Cheval réalisé à l’occasion de l’exposition de 2007 organisée au Musée de la poste de Paris.



Parmi les dernières parutions :

A la poursuite du facteur Cheval : roman / Gérard Manset, Gallimard, 2008
-  Le voyage d’un homme en quête d’aventures et de sensations. Un périple totalement burlesque.

Le sable des chemins : sur les pas du facteur Cheval / Valère-Marie Marchand, ed du Sextant, 2008
-  L’auteur écrivain et journaliste voyage sur les pas du facteur Cheval, un récit poétique sur un être rebelle aux idées reçues.

Palais idéal du facteur Cheval : le palais idéal, le tombeau, les écrits / par Gérard Denizeau, Nouvelles éditions Scala, 2011
-  Un livre de grand format richement illustré qui offre un regard complet sur la vie et l’œuvre du facteur Cheval.

Palais du facteur Cheval : l’esprit du lieu / par Christophe Bonin, Nouvelles éditions Scala, 2012
-  Longtemps directeur du Palais idéal, familier des lieux, Christophe Bonin nous raconte l’extraordinaire histoire de Ferdinand Cheval

Cent regards pour le facteur Cheval, Ed. Fage, 2012
-  Bel ouvrage publié pour le centenaire du palais en lien avec l’exposition actuelle. Sous forme d’abécédaire, les photographies, dessins et témoignages des visiteurs célèbres ou anonymes venus au fil des années pour découvrir le palais composent un magnifique hommage à Ferdinand Cheval.


Jazz au Palais :
Documentaire musical enregistré le 26 juin 2011 :


LE FACTEUR IDEAL DU CHEVAL PALAIS par OPOSSUMproductions



A propos de l’art brut :

L’art brut. 23 / sous la direction de Lucienne Peiry, Ed. Infolio, 2012
-   Le 23e numéro de la collection présente les œuvres et les parcours de vie d’auteurs d’Art Brut chinois, américains, français, allemands, anglais, russes ou autres.

La collection de l’art brut / par Lucienne Peiry, Flammarion, 2012
-   Ouvrage, conçu à l’occasion de la nouvelle présentation du musée de Lausanne. Il permet d’avoir une approche complète et synthétique d’une des plus belles collections d’Art brut. En effet, la collection la plus importante d’art brut réunie par Dubuffet se trouve à Lausanne au château de Beaulieu, un bel édifice du XVIIIe siècle.

A la galerie Christian Berst, les 22 et 23 septembre 2012 : Festival sur et autour de l’art brut

Toujours sur la site de cette galerie : définitions et points de vue

A consulter :
* Le site du musée de Lausanne
* Notre catalogue




Doc : Figures de pieuvre, 365.1 ko, 150x112

Figures de pieuvre

(JPEG, 365.1 ko)

Doc : Détails, 240.9 ko, 150x112

Détails

(JPEG, 240.9 ko)

2012, Les temps forts du centenaire

* Chaque année, un artiste réalise l’affiche du Palais : CharlElie Couture, Hervé Di Rosa ... En 2012, l’idée de faire se rencontrer deux voyageurs a été retenue. L’un voyageur du monde, l’autre, voyageur de l’imaginaire. Titouan Lamazou a séjourné au Palais quelques jours, début février et réalisé trois portraits correspondant à trois époques de la vie de Ferdinand Cheval.

Doc : Affiche 2012, 691 ko, 114x150

Affiche 2012

© Titouan Lamazou

(JPEG, 691 ko)

* Pour la première fois les cahiers du facteur qu’il avait signé deux jours avant sa mort sont lus. C’est Philippe Torreton qui le 20 mars 2012 en fait une lecture publique à Hauterives, en même temps que démarre le lancement officiel du centenaire A lire en ligne : le fichier Les cahiers du facteur Cheval 1924 lus par Philippe Torreton

* D’avril à août 2012, Nils Udo, artiste attaché à la nature comme l’était sans nul doute Ferdinand Cheval, qui avait nommé dès l’origine son palais « Temple de la nature », a exposé ses œuvres au château d’Hauterives ainsi qu’une installation hommage au facteur.

Doc : Le Palais des cendres, 460.4 ko, 150x110

Le Palais des cendres

© Nils Udo

(JPEG, 460.4 ko)

* Durant l’été de nombreux concerts ont lieu dans ce cadre qui fascine artistes et auditeurs et donne à la musique une résonnance toute particulière. Deux manifestations chaque année : Jazz au Palais en juin et Les musicales du Palais en juillet. en 2012, en plus de son concert Hugues Aufray a réalisé un buste du facteur.

Doc : Façade ouest, 390.6 ko, 150x112

Façade ouest

A droite, la mosquée

(JPEG, 390.6 ko)

Doc : Façade ouest, 303.3 ko, 150x112

Façade ouest

L’angle opposé

(JPEG, 303.3 ko)

Les expositions

-  A Hauterives, l’exposition 100 ans, 100 regards d’artistes est une rétrospective pour le moins éclectique des visiteurs du Palais durant près d’un siècle, artistes, amoureux ou défenseurs de Ferdinand Cheval. Rendez-vous donc sur place avec les dédicaces de Pablo Picasso, Max Ernst, Niki de Saint-Phalle, Brassai, Doisneau, André Breton, André Malraux, Françoise Mallet Joris, Jeanne Moreau, Maria Pacôme, Arthur H, Mathias Malzieu ..., jusqu’à la fin de l’année 2012.

-   A Lausanne, Le Musée collection d’art brut de Lausanne organise du 4 au 30 septembre 2012 une exposition pour célébrer le centenaire. Sont présentées, entre autres, des photographies en couleur de Michel Guillemot ainsi que des photos d’archives. Lors de la nuit des musées le 22 septembre des ateliers seront proposés en présence de Marie-José Georges, directrice du Palais Idéal du Facteur Cheval.

* Sur le site du Palais : les événements de septembre

-  A Paris, l’Adresse Musée de la Poste consacre une nouvelle exposition au Palais idéal du Facteur Cheval, 1912-2012. Une exposition qui commence le 4 octobre dès 18H avec une lecture publique des écrits de Ferdinand Cheval par Patrice Bornand, comédien. Elle se poursuit jusqu’au 9 février 2013, avec la présentation des archives du Facteur Cheval acquises par le musée et en particulier l’unique dessin du monument réalisé par Ferdinand Cheval lui-même en 1882. A découvrir également les premières photos du Palais prises par Joseph Cadier et Louis Charvat ainsi que des tirages récents. Enfin, l’artiste Gabriela Morawetz, plasticienne d’origine polonaise présente sa vision du Palais Idéal à travers l’installation “Un monde loin du monde”.

Exposition salle 15, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème



Voir aussi : l’article édité a l’occasion du centenaire par les Archives de France

l’article et 3 vidéos consacrés au facteur Cheval sur le site Culturebox de Francetélévisions.

Le musée international de la chaussure de Romans est situé à 20 minutes en voiture, il est possible de prendre un seul ticket pour les deux sites



Doc : Façade nord, 307.5 ko, 150x110

Façade nord

(JPEG, 307.5 ko)



Archives     Plan     Mentions légales