points d'actu !



Le Guichet du Savoir
Pour avoir plus d'infos sur ce sujet, posez vos questions au Guichet du Savoir
 

Ils en parlent aussi :

En écho à la conférence donnée à la bibliothèque de la Part-Dieu par Mohammed Chérif Ferjani fin mai 2011, un nouveau rendez-vous est proposé par la BML le 8 octobre pour comprendre les mouvements de révolte qui secouent le monde arabe depuis le début de l’année 2011.



Recommandez cette page :



Printemps arabe : de nouveaux espoirs pour la démocratie
Crée le 5/10/2011     Modifié le 10/10/2011
Les révolutions arabes
Partis de Tunisie en décembre 2010, les mouvements révolutionnaires se sont propagés au cours du printemps 2011 à un grand nombre de pays du bassin méditerranéen et du Moyen Orient, d’Egypte au Yemen, en passant par la Lybie et la Syrie. Même si cette « contagion » révolutionnaire est partout portée par la jeunesse et animée des mêmes idéaux politiques de liberté et de dignité, elle a rencontré des fortunes diverses selon les pays : si Ben Ali a quitté le pouvoir en Tunisie dès le 14 janvier, si l’Egypte prépare des élections législatives et présidentielles pour cet automne, la Syrie, elle, connaît une répression sanglante et la situation en Lybie reste encore confuse. De nombreux livres de spécialistes de la région, ou de témoins directs, ont parus depuis le début de cette onde de choc. Mais bien d’autres, publiés avant janvier 2011, décrivaient des mouvements de protestation de moindre ampleur et surtout un terrain social, économique, politique, propice à un embrasement. Nous proposons quelques pistes de lecture parmi le bouillonnement des opinions sur ce sujet brûlant, tout d’abord sur chaque pays mais encore sur les aspects communs à ces mouvements réunis sous l’appellation « révolutions arabes » ou « printemps arabe ». Il nous semblait important à cette occasion, de revenir sur la longue histoire des révolutions dans le monde arabe mais aussi sur l’expérience démocratique, trop souvent oubliée, de ces pays du sud de la Méditerranée.




1. Le printemps arabe : points de vues par pays


Le 89 arabe : réflexions sur les révolutions en cours, de Benjamin Stora, Stock.
-  Un échange passionnant entre l’historien Benjamin Stora, natif de Constantine, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 13, et le journaliste Edwy Plenel. Grâce aux points de vues mêlés du chercheur, spécialiste du monde arabe, et du journaliste, témoin et interprète des faits d’actualité, s’éclairent les événements du printemps 2011.

Le choc des révolutions arabes, de Mathieu Guidère, Autrement.
-  Ne pas lire les révolutions arabes au prisme de celles que l’Europe a connues, c’est ce que conseille Mathieu Guidère, qui enseigne à l’université de Toulouse : selon lui, les grilles de lecture européennes ne peuvent permettre de comprendre les événements en cours dans le monde arabe.

En Tunisie...

Dictateurs en sursis. Une voie démocratique pour le monde arabe, entretien de Moncef Marzouki avec Vincent Geisser, Editions de l’Atelier.
-  Moncef Marzouki, opposant politique au régime Ben Ali, est désormais rentré en Tunisie pour tenter de reconstruire son pays. Il pariait dès 2009 sur la capacité des jeunes Tunisiens à se débarrasser du régime, sans passer par les partis d’opposition traditionnels. Cet entretien avec le politologue Vincent Geisser permet de mieux comprendre les enjeux de cette étape de l’après Ben-Ali : forces en présence en Tunisie et dans le monde arabe, rôle des dirigeants arabes, modes de gouvernance, rôle des partis et intellectuels de "gauche", attitude des différentes couches de la population. Pour lui, les spécificités de la culture arabo-musulmane ne s’opposent pas, au contraire, au besoin de liberté et de démocratie.

Illust : Tunis, manifestation, 32.2 ko, 250x167

Tunis, manifestation du 19 janvier 2011

Nasser Nouri Flick’r

La révolution tunisienne : dix jours qui ébranlèrent le monde arabe, , d’Olivier Piot, Les petits matins.
-  Journal heure par heure d’un des premiers journalistes étrangers partis pour la Tunisie. Sous couvert d’une identité d’enseignant, il réussit à rencontrer des défenseurs des droits de l’homme, des étudiants, des militants, de simples citoyens, des syndicalistes de l’UGTT. Un témoignage très pédagogique.

Tunisian Girl : blogueuse pour un printemps arabe, Lina Ben Mhenni, Indigène.
-  Cest la première révolution de l’histoire accomplie par une génération de jeunes gens qui s’organisent avec des ordinateurs, des blogs, des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Flickr... La jeune Lina Ben Mhenni, aux commandes de son blog Tunisian Girl, est l’une des actrices de cette guerre menée contre le président Ben Ali. Guerre virtuelle, où s’affrontent cyberactivistes, cyberpirates, cyberflics, mais avec de vrais morts, de vraies arrestations, de vraies immolations, jusqu’à ce jour du 14 janvier 2011 où le dictateur, qui a bénéficié de la complaisance du monde occidental, quitte enfin le pouvoir. Ce petit livre témoigne du rôle indéniable de la génération Facebook pour la conquête de la liberté, sans violence, sans torture, sans censure et sans chef.

Illust : Le Caire, 1/02/2011, 33.1 ko, 200x134

Le Caire, 1/02/2011

Rowan El Shimi, Flick’r

En Egypte...

L’Egypte au présent : inventaire d’une société avant révolution, sous la direction de Vincent Battesti et François Ireton, Sindbad.
-  Quarante chercheurs de tous horizons dressent un bilan de l’Egypte d’aujourd’hui, juste après la révolution qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir, et éclairent les évolutions qui ont conduit à ébranler un pays pilier du monde arabe, notamment des réformes économiques inégalitaires, l’immobilisme politique de Moubarak, une situation démographique tendue.

L’Egypte de Tahrir : anatomie d’une révolution , Claude Guibal et Tangi Salaün, Seuil.
-  Correspondante pour Libération et Radio France, Claude Guibal, en compagnie de Tangi Salaün, fait revivre les dix-huit jours qui ont conduit à la chute de Moubarak : à la rencontre des Egyptiens, partageant leur vie quotidienne et leurs espoirs, les deux reporters racontent la révolution égyptienne, qui commença le 25 janvier 2011, jour de la fête de la police dans le pays.

Egypte, histoire, société, culture, de Joseph Confavreux, La Découverte.
-  Ecrit avant les révolutions de janvier 2011, ce petit livre très synthétique donne toutes les clés pour comprendre les tiraillements, les mutations et les espoirs de ce pays. Il en aborde tout ses aspects : histoire, société, mœurs, economie, politique, religion, culture... Une lecture introductive indispensable.

En Libye...

Au coeur de la Libye de Kadhafi, de Patrick Haimzadeh, Lattes.
-  Les frappes de l’OTAN sur la Libye n’ont toujours pas réussi à déloger le colonel Kadhafi du pouvoir, qu’il détient depuis le coup d’état qu’il mena en 1969. Patrick Haimzadeh, ancien diplomate français en Lybie, analyse les raisons de cette ténacité, aussi bien militaire que politique, alors que la guerre civile fait rage dans le pays, et montre comment le dirigeant libyen essaie de diviser l’opposition par tous les moyens.

Anatomie d’un tyran, d’Alexandre Najjar, Actes Sud.
-  Alexandre Najjar, avocat et romancier, grand connaisseur du monde arabe, nous livre un portrait impitoyable du dictateur lybien qui commence ainsi : Au panthéon des dictateurs ubuesques et sanguinaires figure désormais, aux premières loges, le colonel Mouammar Kadhafi qui, depuis plus de quarante ans, achète le silence des démocraties occidentales avec le pétrole de son pays et amuse la galerie avec son accoutrement folklorique, ses tentes, sa garde féminine très rapprochée, sa progéniture dégénérée et se sraisonnements fumeux destinés à faire diversion pour masquer les crimes de son régime.

Illust : Damas 24 avril 2011, 46.9 ko, 250x141

Damas 24 avril 2011

syriana2011- Flickr

En Syrie...

Illust : donati, 3.7 ko, 61x96
L’exception syrienne, de Caroline Donati, La Découverte, 2009.
-  On se penche souvent sur le cas de la diplomatie syrienne, mais beaucoup moins sur les énigmes internes de son régime. Dix ans après l’arrivée au pouvoir de l’héritier d’Hafez El Assad, le livre de Caroline Donati analyse en profondeur les mutations du « système Assad » depuis les années 70, ainsi que celles de la société. L’ouverture économique accélérée sous Bachar a fragilisé les équilibres internes et le pays est confronté à des défis multiples, notamment le réveil religieux des sunnites, la tentation autonomiste des Kurdes, et la marginalisation du parti Baas.

Quand la Syrie s’éveillera, de Richard Labévière, Talal el-Atrache ; préface d’Alain Chouet, Perrin.
-  Ce livre est né d’une longue enquête de terrain et fait le point sur le royaume syrien depuis le règne de Hafez El Assad jusqu’à aujourd’hui. Terre de paradoxe, la Syrie permet le divorce aux femmes, mais autorise aussi leur répudiation ; l’Islam n’est pas religion d’état et le droit pénal islamique n’y est pas appliqué.

Illust : Casablanca  20 mars, 140.4 ko, 500x332

Au Maroc...

Le Maroc de Mohammed VI : la transition inachevée, de Pierre Vermeren, La Découverte.
-  Historien spécialiste du Maroc, Pierre Vermeren, qui a déjà publié Le Maroc en transition en 2001, présente un bilan du long règne de Hassan II et montre le très fort espoir de changement né dans la population à l’avènement de Mohammed VI en 1999 : si la pays a effectivement changé du point de vue économique, une vraie transition politique se fait encore attendre.








Lien vers le flux RSS de cet article

Archives     Plan     Mentions légales