points d'actu !


Internet a 40 ans
9/01/2010
A la fin de l’été 1969, l’équipe de Leonard Kleinrock, professeur à l’université de Californie, inventait l’ancêtre d’Internet. En 1981, seuls 213 ordinateurs sont connectés au réseau, alors que la technologie de l’e-mail existe depuis 10 ans. Aujourd’hui, le nombre d’internautes avoisine 1,7 milliard. Internet fait, désormais, partie intégrante de nos vies. Il est présent sur les téléphones portables et la technologie a bien évolué. Revenons sur son incroyable histoire.


SOMMAIRE

1) Historique : a) Généralités ; b) Les virus ; c) Les navigateurs

2) Démocratisation du Web  : a) Taux d’équipement ; b) Internet comme facteur d’exclusion ou d’intégration ?

3) L’évolution d’Internet : a) L’Internet actuel ; b) La miniaturisation ; c) Diversification des supports et mobilité ; d) Internet sans fil ; e) Le débit

4) Livres sur le sujet

1) Historique

a) Internet : généralités

-  Les sites les écrans, l’Internaute et Comment ça marche ont rédigé un historique à l’occasion des 40 ans d’Internet. En voici un résumé.

Illust : CC Jusfi, 12.2 ko, 225x125

CC Jusfi

Inventé en 1969, Arpanet était l’ancêtre d’Internet.

À l’époque, le modem s’appelle IMP (Interface Message Processor) et occupe autant de place qu’un gros réfrigérateur. Le 29 octobre 1969, Charley Kline, étudiant en programmation supervisé par Leonard Kleinrock, parvient à faire circuler deux lettres : « LO », entre les deux premiers IMP de Los Angeles et de Stanford. Il s’agit du premier plantage de connexion de l’histoire, qui l’empêche de transmettre le mot « LOGIN » dans son intégralité.


Illust : Warm’n Fuzzy, 9.1 ko, 80x100

Warm’n Fuzzy sur Flickr

En mars 1971, le premier message électronique, mis au point par Ray Tomlinson est envoyé. En juillet, Lawrence Roberts décide de creuser cette idée et conçoit un système qui permet de trier les messages, d’y répondre, de les transférer. Il invente la messagerie électronique.


D’un point de vue technique, Arpanet a permis l’expérimentation d’une technique qui fonde l’Internet actuel : la transmission de paquets. Il est progressivement abandonné au profit des protocoles TCP/IP inventés par Vinton Gray Cerf (janvier 1983).

En 1983 est crée le Domain Name System (DNS). Ce système permet de traduire une adresse IP en mots et de se rendre sur un site Internet en tapant « www.bm-lyon.fr » au lieu de « 91.121.169.199:80 » dans la barre d’adresse du navigateur.

Fin 1990, Tim Berners-Lee met au point le protocole HTTP (Hyper Text Tranfer Protocol), ainsi que le langage HTML (HyperText Markup Language) permettant de naviguer à l’aide de liens hypertextes, à travers les réseaux. Le World Wide Web est né.

-  En complément, le site NSF (National Science Foundation) propose plusieurs vidéos en anglais sur les grandes dates de l’évolution d’Internet.

b) Histoire des virus


-  En 1985, Brain contamine les disquettes. Il s’agit du premier virus informatique à avoir attaqué massivement des ordinateurs.

-  L’internaute a réalisé un diaporama pour illustrer les 10 virus les plus marquants : Morris Worm sur Internet (1988), Michelangelo sur les disques durs (1991) [...] Melissa au sein des messageries électroniques (1999). En 2000, le virus "I Love You" provoque l’effroi sur Internet par sa contagion très rapide.


En complément, le site Infos du net propose un dossier complet sur les virus les plus destructeurs.

Securinet et memoclic ont dressé une petite chronologie.



c) Les navigateurs

-  Wikipédia s’est intéressé à l’évolution de l’usage des navigateurs Internet.

Illust : Nitot sur flickr, 7.1 ko, 100x75

Nitot sur flickr


-  Mosaïc, premier navigateur Internet capable d’afficher des images, apparait en 1993.

Le moteur de recherche Yahoo nait un an après.



-  Le swicki est un nouveau concept de moteur de recherche collaboratif. La bibliothèque municipale de Lyon y a consacré un point sur l’actualité.

2) Démocratisation du Web

a) Taux d’équipement

En décembre 2008, le CREDOC a réalisé une enquête sur la diffusion des technologies de l’information et de la communication en France. 67 % des adultes (âgés de 18 ans et plus) possèdent un ordinateur à leur domicile (contre 64 % en 2007 et 57 % en 2006). L’accès à Internet au domicile augmente à nouveau de 5 points et concerne 58 % des adultes. L’Internet à bas débit à quasiment disparu. Les disparités d’accès à Internet restent fortes : la progression de l’équipement continue à concerner essentiellement les plus jeunes.

b) Internet : facteur d’exclusion ou d’intégration ?

-  Les associations se multiplient pour "vulgariser" et développer les usages de l’Internet. En Belgique, le prix d’un abonnement Internet est trois fois plus élevé qu’en France.

-  D’après la Documentation française, le terme "fracture numérique" apparu en 1990, "désigne le fossé entre ceux qui utilisent les potentialités des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour leurs besoins personnels ou professionnels et ceux qui ne sont pas en état de les exploiter faute de pouvoir accéder aux équipements ou faute de compétences". Techno Sciences a rédigé un dossier sur le sujet.

Illust : Cybercafé, Ouagadougou, 42.5 ko, 260x195

Cybercafé, Ouagadougou, Burkina Faso, 2004.

-  Pour lutter contre cette "fracture numérique", le gouvernement fait des propositions. Les espaces publics numériques se sont développés. Le projet "internet de rue" a été mené en France entre 2004 et 2006. Lancées le 29 mai 2008, les Assises du numérique (Université Paris Dauphiné) ont déjà enregistré plus de 230 ateliers de travail thématiques et généré plus de 47 000 visites sur le site.

-  Sur Cratyle.net, Patrice Lamote, spécialiste des nouveaux médias, s’est demandé si le Web n’était pas un projet de démocratisation inachevé. Selon lui, "il manque un maillon déterminant dans le mouvement de démocratisation du Web, un maillon permettant à chacun de devenir l’organisateur, le cartographe, en un mot l’éditeur de son Web comme de celui des autres [...] L’activité d’édition n’est pas démocratisée [...] En tant que spectateurs, les internautes ne trouvent pas leur chemin dans la masse énorme des contenus susceptibles de les intéresser".

Au contraire, Pierre GRIFFON de l’APAM (Association pour les personnes aveugles ou malvoyantes) voit Internet comme un moyen de lutter contre l’exclusion.



3) L’évolution d’Internet

Sur son blog, Alain Bruant, spécialiste des réseaux Ethernet et de la gestion de parcs informatiques, s’interroge sur l’évolution d’Internet : Internet libre ou minitel 2.0 ? Il pointe du doigt aussi bien les évolutions que les régressions.

a) L’Internet actuel

Internet moderne

-  Dans les années 90, GEOCITIES a inventé l’Internet moderne. Il s’agit d’une des premières entreprises qui s’est construite à partir de ce que nous réclamons maintenant être la définition même du Web 2.0 (voir ci-dessous). Le but de ce service était d’offrir à chaque personne ayant accès à Internet la possibilité d’avoir un espace personnel gratuit sur le Web. Après une longue existence, il a cessé d’exister début novembre 2009.

Illust : Geocities, 11.8 ko, 269x159

Geocities

Web 2.0

-  Il est impossible de parler de l’évolution d’Internet, sans utiliser le terme de Web 2.0. La documentation Française explique d’où vient ce terme et ce qu’il signifie.

Le terme "web 2.0" a été proposé dans le cadre d’une conférence tenue en août 2004 qui a rendu compte de la transformation tendancielle du web en "plate forme de données partagées via le développement d’applications. Les usagers ont un rôle contributif et deviennent co-développeurs". Les exemples les plus connus sont Google Maps, EBay, MySpace, Facebook, Flickr, YouTube.

-  Pour en savoir plus, un Point sur l’actualité a été rédigé par la bibliothèque municipale de Lyon sur le web 2.0.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux font partie intégrante du web 2.0. Ce sont des applications qui permettent aux individus de créer ou d’agrandir leur cercle d’amis, de trouver des partenaires commerciaux, un emploi ... Web-libre.org donne une définition détaillée.

La bibliothèque municipale de Lyon a rédigé un point sur l’actualité sur ce thème.

b) La miniaturisation

L’une des évolutions majeures qui a accompagné Internet au fil des ans a été la miniaturisation des équipements. Le premier modem de la taille d’un réfrigérateur est bien loin.

-  D’après un article d’IciLome, la taille des appareils informatiques ne cesse de diminuer, mais ils ne sont pas plus fonctionnels pour autant.

Illust : Le Slim de Fit PC, 3.1 ko, 162x150

Le Slim de Fit PC

A titre d’exemple, le nouveau plus petit PC au monde vient de sortir : le SLIM conçu par Fit-PC.

-  L’USB 9260 est une clé USB qui contient un PC sous Linux.

Illust : USB 9260, 98.4 ko, 300x112

USB 9260

-  Un Point sur l’actualité a été rédigé par la bibliothèque municipale de Lyon sur l’ordinateur du futur.

c) Diversification des supports et mobilité


-  Désormais, Internet est aussi accessible sur les téléphones portables. Apiguide propose un guide du téléphone et de l’accès Internet. La tribune rend compte d’une étude sur le comportement des français à l’égard du téléphone mobile et notamment de l’utilisation d’Internet en mobilité.

-  Il est aussi possible de connecter votre PC portable à l’Internet avec un téléphone mobile. Lire l’article de CNET France.

-  D’après le Journal du Net, le taux de pénétration de l’Internet mobile, augmente plus rapidement en France qu’en Europe. Un jeune de 18-24 sur deux a déjà surfé depuis son portable.

d) Internet sans fil

- Le Wifi

L’appellation WiFi un moyen de connecter un ou plusieurs ordinateurs sans fil à Internet à partir d’ondes radios. En intérieur, les ondes peuvent traverser les murs et les étages d’une maison créant ainsi un réseau invisible sur l’ensemble de la maison.

Né en 1999, le Wifi a d’abord été utilisé par Apple sous le nom d’Airport. Son usage s’est généralisé en juin 2000.

L’article du site artezia.net évoque la création du Wifi, donne une définition et présente la wifiki (clé USB chargée de résoudre les problèmes majeurs dans l’accès à un hot spot Wifi).

En complément, Comment ça marche, détaille les normes, les portées et les débits. L’internaute propose un guide pratique complet.

L’Annuaire Wifi recense et localise les hotspots wifi gratuits en France et dans le monde.

- La Clé 3g

Grace à la clé 3G, vous pouvez accéder à Internet avec votre ordinateur portable quand vous êtes en déplacement et que vous n’avez ni box ADSL ni borne Wi-Fi à portée. Ce petit accessoire se branche sur un connecteur USB et il vous relie aux réseaux des opérateurs téléphoniques, à haut débit. Le Figaro et Comment ça marche ont rédigé des articles sur le sujet.

En ce moment, les factures des clés 3G font beaucoup parler d’elles. Au moins trois abonnés Orange ont eu la surprise de recevoir des factures exorbitantes.

e) Le débit

L’une des évolutions majeures d’Internet a été en termes de débit, de rapidité. Les premières données étaient échangées à une vitesse de 50 kbits par seconde. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis. En voici quelques exemples.

En mars 2005, France Télécom évaluait le potentiel commercial du VDSL. Cette technologie DSL offrait jusqu’à 50 Mbits/s de débit.

En 2007, Ariase a réalisé une étude des débits des FAI (fournisseurs d’accès Internet). La distinction zone urbaine/zone rurale est régulièrement avancée pour expliquer la différence de services ADSL et de dégroupage. En 2007, les débits moyens en zone urbaine sont 30% plus élevés qu’en zone rurale.

Illust : Modem routeur ADSL, 130.5 ko, 187x237

Modem routeur ADSL sans fil (bluetooth)

Selon une étude Yahoo menée sur la période 2004-2008, les connexions à Internet à haut débit (essentiellement ADSL ou câble TV selon les régions du monde) ont progressé.

En 2009, Zone ADSL rend compte d’un bilan de l’évolution du dégroupage.

La fibre optique, est une technologie qui permet l’accès à Internet et aux services associés avec des connexions pouvant atteindre des débits très importants (jusqu’à 100Mb/s). Compare-fibre met à disposition un comparatif des offres en fibre optique, ainsi que toutes les actualités.

4) Livres sur le sujet

 10 ans d’aventure Internet : une révolution à venir de Christine Balagué, François-Xavier Husscherr, Julien Rosanvallon, Jacob-Duvernet, 2007. Ce livre fait le point sur la première décennie historique d’Internet. Trois spécialistes des nouvelles technologies ont sélectionné et rencontré 10 acteurs majeurs du Web français.

 2010 l’Internet pour tous : 15 mesures pour réduire la fracture numérique en France par Renaissance Numérique, Jacob-Duvernet, 2007. Cet ouvrage contient une quinzaine de propositions pour permettre à la France de faire partie des premières puissances numériques et pour favoriser l’accès de tous à Internet. Renaissance numérique est un club de réflexion dans le domaine d’Internet qui regroupe des experts du monde professionnel (dirigeants d’entreprise) et du monde universitaire (enseignants-chercheurs).

 Les bons usages d’Internet d’Isabelle Bréda et Carole Hourt, E.J.L., 2007. Découvrez des règles à respecter sur Internet et des conseils d’utilisation.

 Les dessous d’Internet : au fil de l’électricité, histoire de comprendre d’Antoine de Clerck, Ellipses, 2007. On n’y prend garde, mais si Internet fonctionne c’est d’abord grâce à l’électricité. C’est en ajoutant à l’électricité un brin d’électronique, pas mal d’informatique et une bonne dose de télécommunications que l’on a abouti à cette formidable invention. Que vous soyez simplement curieux, passionné ou déjà expert, ce livre vous permettra de comprendre toutes les technologies qui ont contribué à la naissance d’Internet.



Archives     Plan     Mentions légales