points d'actu !
Auteur de cet article :


Votre avis nous interesse !


Le Guichet du Savoir
Pour avoir plus d'infos sur ce sujet, posez vos questions au Guichet du Savoir
 

Ils en parlent aussi :

. Cité nationale de l’histoire de l’immigration Voir

La Cité veut être un élément majeur de la cohésion sociale et républicaine de la France. Au-delà de sa fonction patrimoniale, elle a aussi un rôle important de producteur de culture et de signes. Ses missions principales sont donc des missions au long cours, dont les enjeux fondamentaux se joueront sur plusieurs années.

. Vie publique (site de la Documentation française), thématique de l’immigration Voir

Dossiers, rapports et documents en ligne, sites web

et vous nous posez des questions au Guichet du savoir...

. Nouveau villeurbannais, j’ai appris qu’il y avait eu dans les années 50 un bidonville à Villeurbanne. Je voudrais connaître l’histoire de ce bidonville, où, quelles étaient les populations et quelles solutions ont été trouvées...Voir

. J’aimerais savoir si des Polonais se sont installés en France avant 1640...Voir

. Je fais une recherche sur la population immigrée à Saint Etienne en 1800...Voir

. J’ai des difficulté avec la notion d’INTEGRATION...Voir

. L’organisation Interpol est présente à lyon , mais à quoi sert elle ? Voir

. Combien de migrants illégaux résident en France... Voir

. Je dois réaliser un mémoire à propos de l’évaluation des élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) Voir

. J’aimerais me procurer des informations concernant les différentes nationalités immigrantes dans notre ville... Voir

. Je souhaite travailler avec un groupe d’enfants immigrés de 6 à 10 ans sur le thème de la mémoire...Voir

. Je recherche une explication à la migration des nivernais -dans les années 1850-1900- vers d’autres départements...Voir

. Je souhaite savoir pourquoi mes ancètres de la région du nord et du sud-ouest ont migré sur la région lyonnaise vers 1820/1830... Voir

. Je suis picard et j’aimerais savoir la part des chinois dans la première guerre mondiale... Voir

. Dans le cadre de ma licence, je dois écrire un mémoire de fin d’études qui porte sur le thème « Lieux de mémoire de l’immigration algérienne dans la région lyonnaise »... Voir

. Quelle est la différence entre "migration" et "émigration"... Voir

. Quelle est l’histoire de la France concernant l’immigration... Voir

. Je souhaite savoir s’il existe des estimations à peu près fiables concernant le nombre d’immigrés clandestins ... Voir

. Je souhaiterai avoir des informations (autres que le versant législatif ) sur la question du regroupement familial... Voir

. Je suis à la recherche d’une définition sociologique de la notion d’identité... Voir

. Je recherche tous documents ou renseignements sur immigation auvergnate à Lyon... Voir

. Je cherche des informations complémentaires sur des trafics d’enfants entre l’Italie et la France... Voir



Recommandez cette page :



Lyon, carrefour des peuples
Crée le 24/09/2008     Modifié le 30/09/2008
Si les tout premiers occupants d’un territoire n’ont pas à se définir ou à se nommer autrement que par rapport au milieu naturel ou aux manifestations du surnaturel, le clan, le groupe, la bande sont la référence. En revanche dès que l’Autre (autre clan, groupe, bande, puis horde et peuple, envahisseurs ou transfuges) se manifeste, il importe de le nommer autant que de le localiser ou de le contenir : on lui emprunte ses propres dénominations, on le baptise de l’une de ses caractéristiques ou du simple terme correspondant à son état d’arrivant, tels ces Allobroges, « venus d’ailleurs ». Pour sa part, cet Autre, qui porte un nom, va progressivement se heurter à une société qui s’est constituée en état, en nation. Tous ceux qui ne relèvent pas de cette apparence seront d’abord désignés comme étrangers, et tout autant que par leur pays ou culture d’origine, par leur spécialisation professionnelle, leur quartier, leur surnom, leur particularité physique. Alternativement, ces non-moi, ou non-nous, effraient, permettent d’envisager l’échange, servent de repoussoir, de réserve de main-d’œuvre ou de force militaire. Mais également, ils participent, par réaction, à la construction de l’identité de l’accueillant.(1)

Doc : Marché au puces Place, 71.9 ko, 149x150

Marché au puces
Place Rivière à Villeurbanne

© Marcelle Vallet

(JPEG, 71.9 ko)

Doc : La Boite secrète (...), 243.4 ko, 112x150

La Boite secrète de M. le Maire

© Marcelle Vallet

(JPEG, 243.4 ko)

Sommaire

-  Evènements du 4e trimestre 2008

-  De la préhistoire à l’ère industrielle

-  Les Trente Glorieuses

-  1980-2008
-  L’Immigration contemporaine

Doc : Inauguration de la, 87.5 ko, 150x104

Inauguration de la Mosquée

© Marcos

(JPEG, 87.5 ko)

Ce dossier est documenté des travaux des photographes dont les fonds sont conservés à la BML :

-  le fonds Marcelle Vallet, l’une des rares femmes reporters à Lyon dans les années 50
-  le fonds Georges Vermard, photojournaliste à Lyon entre 1960 et 1970 ; Georges Vermard a travaillé à l’Echo-Liberté, le Dauphiné Libéré, la Dernière heure lyonnaise et Le Progrès, collaboré à Life, La Pravda ou encore Paris-Match...
-  le fonds Lyon Figaro, représenté par deux de ses photographes Quinones Marcos et Claude Essertel.

Doc : Danse traditionelle, 20.9 ko, 100x150

Danse traditionelle lors de la fête du Têt

© Marcos

(JPEG, 20.9 ko)

La page consacrée à Mémoires d’exils : photographies 1940-1970, présente les œuvres des quatre photographes exposés : Marcelle Vallet et Georges Vermard, Léon Leponce - dont le fonds est conservé aux Archives municipales de Saint-Etienne -, et celles d’Honoré Parise - Musée Dauphinois.


(1) Stéphane Bienvenue et Daniel Pelligra., Rhône-Alpes, terres de passage, de rencontre et de métissage , 2005, p.33.








Lien vers le flux RSS de cet article

Archives     Plan     Mentions légales