points d'actu !


Crachez pas dans le hip hop !
13/09/2008
Le hip hop, ce n’est pas que des zouzous qui dansent sur la tête en buvant du yaourt à la fraise, ça peut être également un sujet d’étude très sérieux ! De quoi se faire vraiment mal au crâne pour le coup. La preuve par cette bibliographie (quasi-)exhaustive...


CULTE
  • H.I.P.H.O.P. (prononcer "à chiper, à choper")
    Avant de débuter, petit retour en 1984, pour celles et ceux qui s’en souviennent, avec le générique de l’émission télé française consacrée au hip hop et présentée par Sidney...
  •  Wild style / Film de Charlie Ahearn (1982 ; 1h22mn)
    A la frontière de la fiction et du documentaire, ce film, aujourd’hui très daté mais plein de charme, raconte les débuts de la culture hip hop dans le Bronx en en abordant tout les aspects : la dance smurf, le break-dance, le rap, et le graffiti. Ce film jouit d’une grande réputation, il est un élément fondateur de la culture hip hop et a suscité de nombreuses vocations dans le graffiti ou la danse.
HISTOIRE, SOCIOLOGIE & POLITIQUE

Le hip hop approche de la trentaine mais les ouvrages qui lui sont consacrés sont encore relativement peu nombreux. Reste que le sujet intéresse aussi bien les historiens d’art que les sociologues ou les politiques...

  •  Can’t stop won’t stop / Jeff Chang (éditions Allia, 2006)
    Un véritable journal de bord du mouvement hip hop depuis la fin des années 1970 aux Etats-Unis. Le récit des combats d’une génération pour être reconnue socialement et politiquement. L’auteur examine les quatre phénomènes qui composent le hip hop : les MC’s, les DJ’s, la breakdance et l’art du graffiti, et constate que les revendications civiques passent du terrain politique au terrain culturel.
  •  La culture hip hop / Hugues Bazin (éditions Desclée de Brower, 1995)
    Dans cet ouvrage original, véritable somme sur la question, Hugues Bazin explore, à travers la parole de ses acteurs, l’histoire du mouvement hip hop, ses différentes expressions culturelles et artistiques - danse, musique, langage, graphisme - son inscription sociale et urbaine. Véritable culture de rue, le hip hop a un langage, un état d’esprit, des signes de reconnaissance, une mémoire, une prospective, le sentiment d’une appartenance revendiquée ou attribuée.
  •  Les danseurs du défi / Claudine Moïse (éditions Indigène, 1999)
    Alors que le hip hop est aujourd’hui à l’affiche de tous les festivals de danse contemporaine, que ses interprètes les plus doués font presque figure, désormais, de “classiques”, ce livre plonge aux origines parfois douloureuses d’un mouvement culturel modelé dans les banlieues de France.
  •  Le hip hop : danse de la rue à la scène (in Rue des usines n°32/33, 1996)
    Après avoir publié Rap Side Stories en 1992, où l’accent était surtout mis sur le rap (musique) et le graff (plastique), l’attention est portée sur ce qui se passe du côté de la danse. Où l’on voit les institutions culturelles s’intéresser de près à l’émergence d’une nouvelle génération revendiquant sa place sur les plateaux et sous les projecteurs, avec la volonté d’être considérée comme partie prenante de la danse contemporaine.
  • Trois films documentaires de Jean-Pierre Thorn. Celui-ci travaille dès le début des années 90 sur le mouvement hip hop en France. Réalisateur engagé qui s’intéressait jusqu’alors au devenir de la classe ouvrière, mais déçu par le socialisme politique, il voit alors dans le hip hop une force nouvelle de rébellion et de création.
  •  Territoires du hip hop (Hors-série de Art Press, 2000)
    Divisé en plusieurs chapitres, ce numéro dégage les thématiques essentielles : l’histoire du rap, du breakdancing, du graff (avec le point de vue de Norman Mailer) avant de s’interroger longuement sur le rôle du hip hop dans l’art contemporain. De Keith Haring et de Snoop Dog autant que d’afro-futurisme, tout un pan de la culture hip hop est ici revisité, décortiqué, remis dans la lumière.
ARTISTES & CIES

Partons maintenant à la rencontre de quelques-unes des figures marquantes du hip hop...

  •  Récital / Spectacle de Mourad Merzouki (1999 ; 44mn)
    "Récital" et "hip hop" sont deux mots qui a priori ne vont pas ensemble. Mais Mourad Merzouki, fondateur de la compagnie Käfig, est l’as du contrepoint. En passant de la rue aux salles de théâtre, la danse hip hop a souvent perdu en force ce qu’elle ne gagnait pas forcément en crédibilité. Avec Käfig, il se passe autre chose : la rivalité, comme déclencheur de danse, disparaît au profit d’un défi relevé collectivement.
  •  Wanted Posse / Film documentaire (2004 ; 1h53mn)
    Les Wanted Posse ont été les premiers français à devenir champions du monde de hip hop. Freezes sur un poing uniques au monde, phases aériennes inédites, figures de groupe spectaculaires : Junior, Soria et leur posse font mentir les lois de la gravité.
  •  La danse d’Abou Lagraa / Film documentaire de Luc Riolon (2005 ; 1h26mn)
    Le chorégraphe Abou Lagraa a créé "Passage" avec trois danseurs hip hop lors de l’édition 2000 du festival Suresnes Cité Danse. Depuis, Abou Lagraa a créé une suite à cette pièce, dansée cette fois-ci par des danseurs de sa compagnie, Nuit blanche (danseurs de formation contemporaine), puis "Allegoria Stanza", pièce pour 10 danseurs, ceux de "Passage" et ceux de sa compagnie. Ce documentaire retrace l’évolution chorégraphique entre ces deux créations, et analyse le travail d’Abou Lagraa à travers les explications de son travail et de ceux de ses danseurs.
  •  Suresnes cités-danse / Film documentaire de Luc Riolon (1999 ; 1h15mn)
    Olivier Meyer, directeur du théâtre Jean Vilar à Suresnes, a invité pendant trois mois cinq chorégraphes pour cinq créations autour du hip hop. Interviews, moments de travail et de spectacles retracent ces rencontres où chacun a trouvé de quoi enrichir sa propre création. Après avoir auditionné plus de deux cents jeunes, les chorégraphes Blanca Li, Régis Obadia, Farid Berki, Laura Scozzi et Karine Saporta ont composé leurs équipes. Ils ont puisé dans cette matière vivante que représente l’expression hip hop et l’ont étroitement mêlée à leur poésie, leur dramaturgie.
  •  Hip hop fusion / Film documentaire de Luc Riolon (2000 ; 1h38mn)
    Après la découverte en 1999 de la formidable énergie qui règne dans cette rencontre du hip hop et des chorégraphes contemporains, le réalisateur Luc Riolon propose un retour à Suresnes un an après. C’est une nouvelle étape dans la reconnaissance de la danse hip hop dans le monde artistique. Ce nouveau documentaire est axé sur le débat passionnant né du frottement entre deux cultures différentes. Nous y découvrirons les enjeux artistiques et humains qui s’exprimeront face à la caméra immergée dans ce foisonnement créatif, se faisant oublier, sans aucune mise en scène, laissant place aux vraies émotions, aux paroles brutes des artistes passionnés.
BATTLES

Les battles sont à la danse de salon ce que les rallyes automobiles sont à la conduite à papa : beaucoup de talent, beaucoup d’improvisation et un risque de dérapage à chaque instant. Seuls les meilleurs resteront en piste...

  •  World B-boy championship 2005 (6h)
    Le World B-Boy Championship constitue indéniablement un événement : technologie et prouesses athlétiques sont les maîtres mots de cette compétition où les meilleurs danseurs de hip hop s’affrontent pour décrocher le titre convoité de World B-Boy Champions et rafler un total de 100000 dollars de gains ! ! Tourné à plus de 8 caméras, ajoutez à ça des caméras placées en hauteur sur des grues et vous obtenez les plus belles images de breakdance jamais captées !
  •  Battle of the year 2006 (5h)
    Pour la 6ème année consécutive, Montpellier a accueilli la qualification française du Battle Of The Year International, manifestation de référence dans le monde en matière de Breakdance et de culture Hip hop. Tous ceux qui ont suivi le développement de la danse Hip hop ces dernières années, savent que cette rencontre n’est pas seulement la plus grande manifestation de breakdance en France, mais aussi un tremplin pour le groupe vainqueur. Parce que la culture Hip hop ne se limite pas à la danse, il est important d’associer également les autres disciplines qui composent le mouvement Hip hop à cette grande fête : graffiti, musique, DJaying.....
ENSEIGNEMENT & PEDAGOGIE

Allez, maintenant, à vous de tourner...

  •  La danse hip hop, une technique maîtrisée / Film documentaire de Mohamed Athamna (2000 ; 1h28mn)
    Ce film montre l’évolution et la maturité d’un style de danse qui a su s’imposer et se renouveler. Une définition minutieuse d’un langage gestuel, avec ses codes, son vocabulaire, ses influences musicales. Mohamed Athamna, aidé de Bernard Kech, formateur en analyse du mouvement, réalisent un périple à vocation pédagogique, qui tient de l’initiation comme de la recherche. A la façon d’un ralenti, ce film se présente sous forme de démonstrations qui s’attachent au détail et à la qualité du mouvement, tout en en décrivant les origines.
  •  Hip hop dance school vol. 1 & 2 (6h)
    Le premier des deux volumes de ce cours enseigne tous les styles de danse hip hop : le popin et le boogaloo, le lockin, le B.boying, le hip hop new school, le house jackin. En suite logique du premier volume, Sally Sly enseigne toutes les techniques d’habillage pour créer sa propre chorégraphie : placement, musicalité, effet de groupe, attitude.
  •  Cours particuliers de New school (1h)
    Pour apprendre les mouvements de la new school : mouvements old man, running man, erby, harlem sheck, c walk, chicken neck, et même pour créer une chorégraphie.
NOUVEAUX STYLES : KRUMP & TEKTONIK

Le hip hop se renouvelle en permanence. Les derniers styles inventés sont le krump et la tecktonik. Tout a déjà été très bien présenté sur la tecktonik dans un précédent Points d’actu sur le sujet. Nous n’y reviendrons donc pas. Evoquons plutôt le krump, phénomène en pleine expansion, issu des couches sociales opprimées de Los Angeles et des exclus du rêve américain. Cette danse agressive et visuellement incroyable, variante fulgurante du hip hop, prend ses racines dans les danses tribales africaines et se caractérise par des mouvements d’une grande difficulté.

  •  How to krump / Film documentaire (2005 ; 1h18 mn)
    Tight-Eyez & Junior Tight-Eyez, les danseurs du film Rize, et d’autres figures emblématiques du krump vous apprennent tout ce qu’il faut savoir sur leurs stupéfiantes et uniques techniques pour Krumper : contorsions du corps, breakdown, kick-offs, mouvements au sol, traveling, buck-up.
  •  Krump battles / Film documentaire (2005 ; 1h30 mn)
    Après la théorie vient la pratique, place aux duels ! Deviens le témoin de l’une des Battles les plus intenses où les duels font rage ! Apprends tout sur le déroulement et les règles d’une Battle- Pro de Krump et apprivoise de nouvelles techniques de danse. Débutants comme experts pourront s’exercer avec les meilleurs krumpeurs et apprendre tous les secrets du Krump.
  •  Breaking versus Krumping / Film documentaire (1h30mn)
    Shabba-Doo, le big boss du break, s’oppose à son rival Todd Bridges, qui clame que le break est dead, détrôné par le krump, la nouvelle danse hip hop qui explose dans les rues de Los Angeles. Shabba-Doo et les meilleurs breakers du monde affrontent Todd Bridges et les fondateurs du krump, lors d’une ultime "battle" musclée opposant les deux écoles.

Et voilà, ça y est, désormais, vous savez tout, tout, tout, vous savez tout sur le hip hop...

[686]TH792.8[686]



Archives     Plan     Mentions légales