points d'actu !


Au plaisir des Sciences
17/07/2008
Voici une sélection de livres pour vous aider à sortir des sentiers battus. La science y est à l’honneur, pas celle enseignée à coups de théorèmes mais une science détendue, curieuse, proche de notre quotidien. L’électro-dynamique des corps en mouvement, ça ne vous dit rien ? La beauté sauvage de l’ursinae, la puissance gustative de l’origanum vulgare en passant par l’Hardware et l’architecture matérielle des bus informatiques... ça ne vous fait pas envie ? Pas de problème ! Les scientifiques aussi partent en vacances et laissent jargon latiniste et spécialisé dans leurs labos. Ils savent parler sans prise de tête avec plaisir et humour pour nous donner envie à tous. Alors accrochez-vos ceintures, embarquement immédiat !


Histoire des sciences

 Une histoire sentimentale des sciences de Nicolas Witkowski

Illust : Ed. Seuil, 2003, 7.3 ko, 142x209

Ed. Seuil, 2003

L’histoire des sciences traditionnelles paraît souvent rassembler ce que l’histoire a de plus ennuyeux et la science de plus retors. Comment la rendre plus attrayante voire distrayante ? En remontant directement aux textes originaux, en s’intéressant autant à l’évolution des idées scientifiques qu’à la personnalité de ceux qui les ont forgées. Illuminés, magiciens, et autres somnambules se cachent aussi entre les concepts et les laboratoires. Nicolas Wikowski a choisi « 35 individus qui lui ont semblé, pour des raisons moins logiques que sentimentales, illustrer au mieux ce que la science cherche à cacher. » Dans cette histoire « sentimentale », Voltaire tranche la tête d’une douzaine d’escargots, Victor Hugo et Edgar Poe, astronomes amateurs, croisent un gamin bricoleur qui fabrique des cerfs-volants à pétards (Isaac Newton) et un chasseur invétéré (Charles Darwin). Le médecin et physicien anglais William Gilbert prétend qu’en plaçant un aimant sous la tête d’une femme endormie, il est aisé de savoir si elle est fidèle ou non : l’adultère est tirée du lit ! Comme dans les cabinets de curiosités de jadis, Nicolas Witkowski fait découvrir au lecteur merveille sur merveille, étrangeté sur étrangeté et le lecteur ne comprend plus comment se délimitent le sérieux et le farfelu.

 Histoire des sciences en BD de Jung Hae-Yiong (scénario) et Shin Young-Hee (dessin)

Illust : Ed. Casterman, 2007, 12.6 ko, 141x200

Ed. Casterman, 2007

Comment les hommes de la préhistoire ont-ils maîtrisé le feu et développé l’agriculture ? Pourquoi l’écriture fut-elle inventée ? Comment a-t-on mesuré le temps ? Y avait-il des médecins en Egypte ? Peut-on comprendre le calendrier des Mayas ? L’histoire des sciences en 5 volumes propose de répondre à ces questions en racontant l’histoire de l’évolution de la science, depuis la naissance de la pensée scientifique à l’aube de l’humanité. Compiler l’histoire des sciences pour la traduire en bande dessinée est un défi ambitieux et les deux auteurs coréens s’en sortent plutôt bien. Malgré le ton parfois ironique, pas toujours en phase avec un discours scientifique (les contenus ont été validés par des scientifiques), le dessin très rond et facilement accessible, le graphisme simple, donnent un aspect à la fois convivial et didactique à cette bande dessinée pédagogique. Le lecteur est facilement accroché par le style ludique et il entre aisément dans ce livre malgré la masse considérable de connaissances présentées. En fin d’ouvrage, un index détaillé et une chronologie de la Préhistoire à nos jours, replaçant les principales dates de la science mondiale, complètent le tout. Une bonne idée pour les curieux - petits (à partir de 9 ans) et grands - qui aiment apprendre et faire des découvertes de manière originale.

Vol. 01 : De l’âge de pierre à la Grèce antique Vol. 02 : Des Romains au Moyen Age Vol. 03 : Moyen Age et Renaissance Vol. 4 : Le VII° siècle A paraître : Vol. 5 : Vers les Lumières

 Une histoire de tout, ou presque ... de Bill Bryson

Illust : Ed. Payot, 2007, 18.7 ko, 140x205

Ed. Payot, 2007

Alors comme ça, le monde ne s’est pas créé en 6 jours ? Cela aurait pris (un peu) plus de temps ? On nous aurait menti ? Heureusement, Une histoire de tout... ou presque est là pour rétablir la vérité ! Sous un titre qui peut sembler bien ambitieux, voici l’occasion de (re)découvrir l’histoire de notre planète, de sa naissance à aujourd’hui. Un livre dont la terre est le héros, en somme. Bill Bryson répond à nos questions sur la formation des continents, du climat, l’apparition de la vie, les catastrophes naturelles, et bien d’autres choses encore dans cet ouvrage clair, vivant, humoristique qui associe avec bonheur science et sourire. On y découvre la vie parfois tumultueuse des grands scientifiques, ainsi que les chemins tortueux, les traits de génie, intuitions, déductions, expérimentations, débats, par lesquels les hommes en sont arrivés à connaître le monde tel qu’ils le connaissent aujourd’hui. Tout y est (ou presque) de l’histoire des sciences, de notre planète et de l’univers.

Ce livre a reçu aux États-Unis, en 2004, le prestigieux prix Aventis du meilleur livre de vulgarisation scientifique et, en 2005, le prix Descartes pour la communication scientifique, qui lui a été décerné par l’Union européenne. Bill Bryson est aussi l’auteur de récits de voyages humoristiques : « nos voisins du dessous » à propos des australiens ou « American rigolos » sur le Middle West, ainsi que de livres traitant de la langue anglaise et de sujets scientifiques. Visitez son site web (en anglais).

 Comment fossiliser son hamster et autres expériences épatantes à faire chez soi, Mick O’Hare.

Illust : Le Seuil, 2008, 11.5 ko, 140x206

Le Seuil, 2008


Pour mieux comprendre les sciences, la mode est aux questions/réponses :  "Pourquoi les manchots n’ont pas froid aux pieds" ou encore  "Pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers ".Voilà un livre qui va vous permettre de changer votre cuisine en laboratoire scientifique sans danger. Rien d’autre n’est requis qu’un peu de curiosité pour fabriquer des glaçons pointus, vérifier que l’eau chaude gèle plus vite que l’eau froide, mesurer la vitesse du son avec un marteau et celle de la lumière avec un four à micor-ondes, voire extraire son propre ADN. Les phénomènes les plus étranges se révèlent ici "sur un coin de table" Quant à l’expérience de fossilisaiton du hamster, elle est facultative ! !

 Qu’est-ce que le temps ? Qu’est-ce que l’espace ? de Carlo Rovelli

Illust : Ed. Gilson, 2006, 7.5 ko, 140x228

Ed. Gilson, 2006

Chercheur en physique théorique l’auteur raconte son parcours scientifique pour devenir le grand théoricien de la gravité quantique à boucles. Théorie qui essaie de concilier la physique quantique et la théorie de la relativité. Il n’hésite pas à confronter ses idées avec d’autres théories dont celle « des cordes » et conclut que devant l’absence de vérifications satisfaisantes on ne sait pas si elles sont justes ou pas. Il laisse le soin aux générations futures de trouver le maillon manquant. Son propos ne se contente pas de théoriser sur les objets de l’infiniment petit ou grand mais situe son travail dans un contexte politique et social. Le sujet aussi ardu soit-il paraît sous sa plume d’une limpidité et d’une clarté digne d’une eau de roche. En refermant ce petit livre (116 p.) le lecteur après avoir fait un majestueux voyage à travers la physique ne peut que partager le sentiment de l’auteur qui termine par cette phrase : « Ce que j’ai appris à travers la science, c’est qu’il n’y a pas qu’un seul monde réel. Le monde n’est jamais ce que nous pensons, il change sous nos yeux »

Nos cousins

Notre ADN est à 98% semblable à celui des chimpanzés, qui sont nos plus proches cousins biologiques. Les points communs entre les deux espèces ne sont jamais apparus avec autant de force et de drôlerie que dans les ouvrages suivants :

 L’homme est un singe comme les autres de Emmanuelle Grundmann

Illust : Ed. Hachette pratique,, 6.8 ko, 142x185

Ed. Hachette pratique, 2008

En mêlant anecdotes, découvertes et expériences personnelles toutes plus étonnantes et fascinantes, l’auteure, qui est primatologue, nous fait comprendre combien l’origine de nos comportements et compétences sont ancrées dans le monde des grands singes. Cet ouvrage tente de nous éclairer sur ces liens particuliers à travers des portraits croisés, pleins d’humanité animale mais aussi d’animalité humaine, qui nous dévoilent la face méconnue de ces « cousins » en voie de disparition. Un ouvrage qui se veut aussi un plaidoyer et un cri d’alarme pour les grands singes qui, petit à petit, disparaissent avec leurs forêts !

Voici 2 exemples de ces portraits croisés :

















 Portraits de singes de Jill Greenberg

Illust : Ed. Chêne, 2007, 4.9 ko, 140x176

Ed. Chêne, 2007

"Dépité", "Misanthrope", "Blagueur", "Coupable", "Bavarde", "Pontifiant", "Stupéfait", "Persécuté", "Hautain", "Pote" : au-delà de l’anthropomorphisme évident et hilarant, les caractères et les émotions qui ressortent de ces portraits intimistes sont troublants car ils sont un miroir caricatural de nous-mêmes, sans notre vernis d’"êtres civilisés". Toute ressemblance avec certains de vos proches serait purement fortuite ...

Pour le feuilleter, cliquez ici

 L’ours : histoire d’un roi déchu de Michel Pastoureau

Illust : Ed. Seuil, 2007, 10.8 ko, 141x228

Ed. Seuil, 2007

Non, en Europe, le lion n’a pas toujours été le roi des animaux ! Vénéré dans de profondes cavernes par nos lointains ancêtres, réputé imbattable lors des jeux romains, précieux cadeau des rois entre eux, l’ours a longtemps conservé son trône sans la moindre inquiétude. Il sera progressivement, par la volonté opiniâtre de l’Eglise et de ses clercs, bouté hors de son trône, exclu de sa place centrale dans les bestiaires européens, ridiculisé, dévalorisé, diabolisé, promené dans les foires. Ce n’est qu’au terme d’un long combat contre l’Église que notre fauve fit mine de laisser la place, pour réapparaître discrètement dans les chambres d’enfants du monde entier. L’historien Michel Pastoureau retrace le parcours de l’ours dans les consciences avec un sens aigu de la narration et une rigueur extrême. Un livre à savourer dans le calme de sa grotte favorite, ou simplement au coin du feu.

Encore avide de lectures ?

 Bookhunter de Jason Shiga

Illust : Ed. Cambourakis, (...), 6.6 ko, 139x171

Ed. Cambourakis, 2007

Si vous pensez que les bibliothèques sont des cathédrales silencieuses où la vie tourne un peu au ralenti, ne lisez pas ce livre. Si vous croyez que le personnel des bibliothèques connait une activité physique proche de celle du bigorneau, ne consultez pas cet ouvrage. Si vous êtes persuadés que le classement des documents est d’une routine peu excitante et que non, décidément, l’aventure ne sera jamais au coin du rayonnage, ne vous faites pas communiquer ce document. Si les mots indexation, fiche d’emprunt, fichier lecteurs, démagnétiseur, ou index bibliographique ne vous évoquent rien d’autre qu’un jargon d’égyptologue poussiéreux vous êtes dans l’erreur ! Si vous pensez le contraire de tout ce qui précède alors cette bande dessinée d’un jeune auteur américain, fort bien renseigné sur notre milieu professionnel vous provoquera un dépaysement total. Vous ne regarderez plus les bibliothécaires comme avant ....

Le site web de Jason Shiga

 Les neurones de la lecture de Stanislas Dehaene

Illust : Ed. Jacob, 2007, 6.4 ko, 140x219

Ed. Jacob, 2007

L’auteur explore les circuits neuronaux mis à contribution pendant la lecture. Il constate que c’est toujours la même zone corticale qui est concernée par cette activité quelque soit le type et la culture de l’individu. Il en déduit que ce n’est pas le cerveau qui s’adapte à l’écriture mais l’écriture qui s’adapte à l’organisation cérébrale. Les résultats qui en découlent ouvrent des perspectives nouvelles sur la compréhension de ces mécanismes. Ils permettent de comprendre les pathologies de la lecture (la dyslexie, l’alexie...) et les difficultés d’apprentissage de la lecture. Fort de ces résultats il en déduit que la méthode globale de lecture est incompatible avec l’architecture du cerveau. Ce livre passionnant est à conseiller à tous les publics et en particulier à toutes les personnes qui de près ou de loin s’intéressent à l’apprentissage de la lecture (parents, pédagogues, éducateurs...).

 L’ordinateur et nous de Mark frauenfelder

Illust : Ed. Gründ, 2006, 4.1 ko, 142x143

Ed. Gründ, 2006

Passerez-vous vos vacances avec votre ordinateur chéri ? Ou au contraire, vivement ces vacances, que vous cessiez enfin de pianoter rageusement sur un clavier à la recherche du menu Z ? Dans les deux cas, prenez un peu de recul et parcourez ce livre très illustré qui présente la naissance de l’informatique et ses implications dans la vie quotidienne d’hier et d’aujourd’hui. Vous découvrirez ce qu’est la mémoire à tambour, l’ordinateur de cuisine d’Honeywell, ancêtre de Marmiton.org, redécouvrirez le premier Mac ou l’Atari VCS et son fameux jeu Pong. Cette aventure est aussi une aventure humaine avec Ian Turing, Steve Jobs, Bill Gates et tous les autres cerveaux d’où sont sorties ces petites bêtes... Petites bêtes qui deviennent grandes comme le robot AIBO, drôlement pratiques comme le livre électronique, ou minuscules comme les nano-robots utilisés en médecine. Vous saurez enfin ce qui se cache derrière votre objet personnel préféré.

 Patience dans l’obscur de Jacques Véry

Illust : Ed. Multimondes, (...), 2.5 ko, 140x143

Ed. Multimondes, 2007

Livre d’images et de réflexions tout à la fois, « Patience dans l’obscur » de Jacques Véry et Hubert Reeves - paru aux Editions MutltiMondes en 2007 - témoigne du temps de la grossesse, comme un hommage à la femme, future mère. Prenant la partie pour le tout, Jacques Véry - professeur à la retraite et photographe - a mené pendant plus de 20 ans une recherche formelle sur le mystère préalable à la naissance, sur cette émergence de la vie dans le corps d’une autre. Ces photographies du ventre de femmes enceintes montrent à la fois l’écrin et l’écran d’une matière en cours d’organisation. Hubert Reeves les accompagne de son écriture en établissant de multiples parallèles entre l’histoire de l’univers et celle de l’individu. Un livre à feuilleter cet été - ou à lire attentivement - pour le plaisir des yeux, pour les futures mères ou les futurs pères et pour tous ceux que le mystère de la vie humaine fascine.

 Les miscellanées culinaires de Mr Schott de Ben Schott

Illust : Ed. Allia, 2007, 4.2 ko, 142x233

Ed. Allia, 2007

Miscellanées est un terme qui nous vient du latin et qui signifie mélange, (on utilise encore ce mot dans les pays anglo-saxons). Quoi de plus adapté pour intituler un ouvrage ou se mélangent effectivement des recettes, données chiffrées, anecdotes et autres brèves sur le thème de la cuisine. Qui plus est quand sont abordés des sujets aussi variés et nécessaires que la recette du gloubiboulga, comment porter un toast en langage swahili, quel est le plan de table d’une famille amish ou ce qui fait se pâmer de plaisir Homer Simpson (Mmm un donut ! !), ou bien encore la liste des couleurs des smarties (M&Ms pour les plus jeunes) Un ensemble d’informations sur le ton de l’anecdote, futiles donc sérieuses, inutiles donc indispensables, hilarantes donc très sérieuses, ces miscellanées procureront la même joie qu’un bon repas entre amis.Ben Schott, photographe et designer, a écrit trois ouvrages ayant pour sujet les miscellanées,le troisième sur les sports et jeux n’étant pas encore traduit en français. Il publie aussi un almanach annuel dans le même esprit. Il écrit aujourd’hui dans le Times et le New York Times. On peut en découvrir plus sur Ben Schott et l’esprit de ses Miscellanées sur deux sites (malheureusement en anglais) :
-  benschott
-  miscellanies.info

 Le tour de France d’un botaniste gourmand de François Couplan

Illust : Ed. Plon, 2006, 10.4 ko, 141x223

Ed. Plon, 2006

François Couplan n’est pas un ethnobotaniste comme les autres. Il parcourt la terre entière - les prés, les bois, les bords de mer et les montagnes, les déserts et les forêts. Là ou se trouvent des trésors inconnus ou oubliés. Sur les milliers d’espèces comestibles que la nature nous offre, nous n’en dégustons qu’une poignée. Combien de délices dans les racines croquantes et juteuses, les pousses fraîches, les fruits insolites ! L’homme devient intarissable lorsqu’il s’agit de décrire le goût d’huitre de la bourrache dont on peut tirer « le vin des dieux ». Avec lui, on apprend à découvrir un univers inattendu, sensuel, regorgeant de goûts et de parfums. Ce botaniste gourmand nous propose, une foisonnante cueillette prête à être cuisinée et dégustée.

 Les Petites Pommes du Savoir

Illust : Collection Les Petites, 17.4 ko, 195x150

Collection Les Petites Pommes du Savoir


Avec humour et légèreté, vous pourrez découvrir grâce à la collection « Les Petites Pommes du Savoir », tout ce que vous vouliez savoir sans jamais oser le demander. Chaque ouvrage permet de connaître l’essentiel sur une question précise sans pour autant rentrer dans des considérations trop pointues. C’est une collection qui apporte des réponses brèves, claires et sérieuses aux questions les plus diverses. Ensuite, libre à chacun d’approfondir ou non la question. Si vous voulez découvrir : « Que fait notre corps de ce que nous mangeons ? » ou encore : « Qu’est-ce que la flèche du temps ? », si la question « Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau ? » vous démange consulter la collection des Petites Pommes. Peu importe le sujet sur lequel on s’interroge, il y a certainement une petite pomme pour réconcilier le commun des mortels que nous sommes avec la science. Il faut dire que la collection compte pas moins de 111 titres. Les auteurs sont des personnes de références dans les questions traitées et qui ont un souci évident de faire partager au plus grand nombre leur savoir. Les petites pommes sont donc à la fois par leur petit format, mais aussi par leur contenu une façon légère d’entrer dans un sujet, elles constituent une première approche pour répondre à une question posée. Pour cet été donc, que ce soit à la plage ou dans votre jardin, comme le suggère les éditions du pommier : « Croquez donc les fruits de la connaissance ! »



Archives     Plan     Mentions légales